Bordeaux – Monaco (26/08/2018)

Bordeaux – Monaco (26/08/2018)

Bordeaux – Monaco (26/08/18)

N° 374 : Bordeaux 2 – 1 Monaco (26/08/18) / Matmut Atlantique

Compte-rendu

Pas de compte-rendu


Bordeaux – Monaco (17/08/2014)

Bordeaux – Monaco (17/08/14)

N° 254 : Bordeaux 4 – 1 Monaco (17/08/14) / Stade Jacques Chaban Delmas

Compte-rendu

Pas de compte-rendu


Monaco – Bordeaux (17/05/2014)

Monaco – Bordeaux (17/05/14)

N° 252 : Monaco 1 – 1 Bordeaux (17/05/14) / Stade Louis II

Compte-rendu

Pas de compte-rendu


Bordeaux – Monaco (10/08/2013)

Bordeaux – Monaco (10/08/13)

N° 229 : Bordeaux 0 – 2 Monaco (10/08/13) / Stade Jacques Chaban Delmas

Compte-rendu

8h30: J’arrive au point de rendez-vous le premier. Chacun me dit qu’il sera à l’heure sauf Thévy qui redécouvre les joies des transports en commun et se pointe à 9h10.

9h10 donc et départ. Dans la Kohmobile, Némo, MagicValentino et Mooki en attendant de récupérer Pedriito sur la route. Dans le char de Mario: Youpla, Thévy et Obelix.

10h20: J’avasi zappé de prévenir Pedriito de notre départ, nous l’attendons donc quelques minutes à la fameuse sortie 12. Mario et consorts ne s’étant pas arrêtés, on les retrouvera plus tard.

Aux alentours de midi, petite pause déj pour certains. Les anciens du CA commencent à se liguer pour former les MBCTMAIDF (MB c’était mieux avant IDF) en opposition au nouveau CA nouvellement formé.

Ca aurait pu ressembler à ça:

Mais vu qu’ils ont Thévy, ça ressemblera plus à ça selon moi:

Puis, on reprend la route au niveau de Tours où les ennuis commencent à Tours, Poitiers, Niort et Saintes on se tape des bouchons bien relous. On espère en voir sortir un paquet prenant la direction de la Rochelle ou l’île d’Oléron mais non! La loose.

On arrive finalement à Burdigala après 9h de route

On se gare facilement près de la boutique du stade et certains nous y retrouvent (Boulbizard, Borelien, Mgros pour ne citer qu’eux). Après le shopping, direction la buvette du Rond Point et le PMU bar où nous rejoignent Angenoir, la clique du 28 (Frédo, Amar  et Francis) ainsi que Pierrot(pitre) et Victor

20h00 à la billetterie, je récupère les billets non sans mal et commence ma distrib’. Tout le monde est à l’heure, c’est bieng.

Le match on sait tous ce qui s’est passé. Avec Henrique, ça aurait pu être sanglant:

Côté ambiance, vu du haut du VS, c’était triste (5 rangées chantent pas +) malgré un stade plein. Les Ultras en savaient déjà beaucoup sur Falcao et notamment les activités nocturnes de sa maman (pourquoi tant de haine?).

00:00: Retour sur Paris avec les mêmes + Angenoir. Sur la route (enfin quand on retrouve tout le monde à la sortie du stade), on apprend beaucoup de choses sur la vie privée de Némo (les km, le matin… Seuls les présents savent). Bref, on dépose Pedriito tranquillement à sa voiture de pompiers et on trace sur Paris. 5h20 au retour c’est mieux.

Un premier dép bien sympathique, j’espère qu’il en a été de même pour les autres (hors révolutionnaires). Perso, je serais à Sainté début septembre pour voir du spectacle (ou pas).

Merci KOH


Monaco – Bordeaux (13/03/2010)

Monaco – Bordeaux (13/03/10)

N° 144 : Monaco 0 – 0 Bordeaux (13/03/10) / Stade Louis II

Compte-rendu

Depart en train de nuit pour la croisette et son festival à Cannes. Arrivée a la gare, nous prenons possession de notre voiture louée, pour direction le Rocher.
Nous arrivons vers 11h-12h au pays de stheph de monac’, là direct’ parking pour la journée(près de la gare). Apres avoir emprunter ses beaux escaliers et escaliers mecaniques et ascenceurs dans le ville , direction le palais pour la releve de la garde a 11h55 (pourquoi cette horaire? ,j’en sais rien c’est comme ca). Pas d’albert , pas de caro enfin personne a part des touristes et un soleil avoisinant les 18°c.
Retour vers la civilisation pour dejeuner pres de la mer , là on trouve un super resto pres du port , ils s’appellent ça “mc do” là-bas.
Apres un repas conviviale et une glace (enfin sunday), direction le stade louis II , pour prendre la temperature (comme les joueurs ouais des pros quoi), surtout pour trouver la boutique.
Pas de boutique , des girondins, des joueurs de foot amateurs et des féfé des porshe des lamborghini et une lada (non je deconne pour la ferarri) .
Et meme tout proche un heliport sur un ancien navire , pour ramener son altesse au foot.
Apres avoir gravit des marches et encore des marches nous voila sur le port pour boire notre fameux monaco (pensée a mikou) .
Et ensuite direction le casino , pour se la jouer genre 007 , devant garer se casino toujours ce salon de l’auto 2010.
Le temps file meme là-bas , donc direction le stade pour voir nos girondins gagner (ou pas) .
Avec ce fameux escalier mecanique qui nous améne direct vers les tribune (ca tombait bien , j’avai mal au jambe), un bachage et un match nul . enfin sa fait toujours un point.
A la sortie du stade , on croise des girondins qui prenait en photos des vitrine où a l’interieur etait garer des voiture , ils nous demandent ” vous allez a la gare ?” on reponds “oui” “a vous etes venus en train” “non en voiture” “a vous repartez en voiture” “non en train” enfin laguage de sours.
On recupere la voiture on tire tout droit d’apres la marrée chaussée monegasque , pour rejoindre la moyenne corniche et trouver un resto au abord de la cote.
On arrrive donc vers antibes , un resto italien me semble t_il d’exterieur “le san marino” specialité “couscous , tajine paëla”, ludo je vais prendre “un couscous” , le serveur arrive pour prendre la commande une paella pour moi un couscous pour youpla et des pates au pestou pour ludo, le serveur ah non pas de pestou , ludo, bon ben un tajine patate kefta (chercher pas c’est ludo :D )
on rentre se reposer , pour depart le lendemain , vers l’italie et son stade de genes , grande deception en arivant , stade complet et pas de ventes le jour du match.
Bon, ben pizza , gateaux au chocolat, visionnage du match a la TV , et retour a la gare de cannes pour deposer la voiture et retour sur paname en train de nuit “boite de nuit”
voila arrivé sur paris a 8h (en pleine forme), il est tant de dire au revoir et a mercredi pour le choc face au pirée , mais ca c’est un autre cr.

Merci VANGOGH_33


Bordeaux – Monaco (23/05/2009)

Bordeaux – Monaco (23/05/09)

N°115 : Bordeaux 1 – 0 Monaco (23/05/09) / Stade Jacques Chaban Delmas

Compte-rendu

Samedi matin, tout le monde arrive tranquillement au point de rendez vous dans une bonne humeur matinale générale.
Départ du bus avec un peu de retard…
Belle surprise du bureau, le petit dej est distribué par de charmantes hôtesses.
Duga a hâte d’essayer son nouveau joujou.
Les nouveaux sont traditionnellement interviewés par Nico alors qu’au fond du bus, ça commence doucement à chanter et à boire. Si si à 10h du matin.
D’ailleurs Jason profitera de l’occasion pour faire ses devoirs et distribuera à tout le bus un questionnaire sur l’alcool.

Premier arrêt (et seul arrêt et oui nouvelle stratégie mise en place par José)
L’assoc décidément généreuse en cette fin de saison offre le repas de midi à ses gentils membres. Pain, Saucisson, pâté, boissons, soleil etc… Tout est présent pour passer un bon moment.

Après cette pause bien méritée, c’est reparti direction Bordeaux !
L’Interview des nouveaux continue, place à Ccile qui va foutre un beau bordel dans le bus… la malheureuse à lancé un débat politique…
2-3 pogos et quelques litres plus tard, nous arrivons enfin en terre promise. L’ambiance devient vite bouillante dans le bus. Quoi de plus beau que de faire les kékés dans Bordeaux où nous sommes très bien accueillis.
Le car laisse filer ceux qui veulent rejoindre le cortège place Pey Berland et continue son chemin.

Chaleur de plomb sur Bordeaux, le cortège est chaud bouillant et marche à allure soutenue. Au file des heures, chacun fait sa vie.
Vient l’heure du match, un virage sud en très grande forme prêt à tout pour garder notre étoile Gourcuff à Bordeaux !
Fin du match, les supporters « gagnent » le droit de fouler la pelouse de Lescure. Un rêve de goss pour les milliers de supporters présent. Voilà comment on se retrouve avec une ribambelle de gamin qui gambadent sur une pelouse digne d’une table de billard.

Par la suite direction la place de la victoire pour un grand nombre d’entre nous pour siroter un verre de bière, d’ice tea… d’eau pour les pauvres .
Puis retour tranquillement au lieu de rendez vous par la rue Sainte Catherine.
Nous attendons José bien longtemps…
Il arrive enfin e nous pouvons repartir avec 3 passagers clandestins.

10 minutes plus tard au sortir de la ville, arrêt ravitaillement pour José et arrêt pipi pour les autres.
Une fois reparti, le marchand de sable passe… le bus s’est endormi sauf pour quelques irreductibles (ou mb idf) qui sont bien décidés à ne pas roupiller.
Pour info Seuls Protus et moi n’avons pas fermé l’œil.
Une fois n’est pas coutume, les seuls éveillés se trouvent… à l’avant du bus. Au menu, récitations de classiques (Asterix mission cléopatre et la Tour Montparnasse infernale)
« oh ! C’est tiède »

Vint le moment où l’avant du bus ne supporte plus le bruit et l’odeur (du punch de Youpla). Nous délocalisons à l’arrière. Je réveillerai Orignal sur mon passage (pour la 10e fois au moins… désolé).
A l’arrière, nous ne trouvons pas d’autre activité que de boire… Mikou se frotte une nouvelle fois au cointreau flambé… un nouvel échec et une lèvre brulée pour lui.
La nuit passe… et l’envie de prendre le méga et de réveiller tout le monde me ronge ! Voua avez eus de la chance que j’ai eu peur des représailles…
L’heure se fait tardive et le manque de sommeil se fait ressentir.
« Prout, tu crois que le plastique de la tablette va absorber la bière ? »

Le temps passe et sa boit… sa boit. Les conneries sont débitées à la chaîne.

« Putain Prout, le plastique de la tablette a absorbé la bière ! »

Le jour se lève et José effectue un arrêt petit dej. Certains se réveillent et se lèvent, les autres restent couchés.

Nous reprenons la route avec une équipe d’éveillés qui s’agrandit. Ambiance stade de France dans le bus !!
Allez transformes toi !! La La La La La La

C’est dans cette ambiance que le bus se réveille et arrive sur Paris. Tout le monde se dit au revoir et à Samedi pour les chanceux.

Djik me ramènera gentiment avec sa copine.

Voilà encore un bon dep. Une très bonne ambiance à l’aller avec une chaleur étouffante. Un retour mémorable avec Protus.
Merci à tous les présents. Merci à Djik pour le retour.

A samedi pour la bringue de l’année !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Merci THEVY


Monaco – Bordeaux (17/02/2008)

Monaco – Bordeaux (17/02/08)

N°77 : Monaco 0 – 6 Bordeaux (17/02/08) / Stade Louis II

Compte-rendu

Pas de compte-rendu


Bordeaux – Monaco (01/09/2007)

Bordeaux – Monaco (01/09/07)

N°60 : Bordeaux 2 – 1 Monaco (01/09/07) / Stade Jacques Chaban Delmas

Compte-rendu

Voilà un déplacement prévu au dernier moment et organisé de façon express.
Merci Protus pour l’organisation.

Protus nous a donné rendez-vous à 7h30′.
Je suis le premier arrivé et, sans surprise, je reçois un SMS de Protus m’annonçant du retard. Mario est à la bourre !!! Qui est surpris ?
Girondingue et Vangogh ont prévu le coup et sont arrivés avec 10′ de retard.
A 7h45′, on est parti direction la Gironde.

Le trajet fut tranquille.
On apprend avec stupéfaction que Vangogh a pris le taxi pour venir. Mais uniquement pour aller de chez lui à la station de métro. Coùt 3 € et 200m parcourus. Le chauffeur de taxi lui a même proposé de faire un détour !!!

Vers 13h30′, nous arrivons à Bordeaux. On se gare vers le stade Chaban Delmas.
1ere photo de groupe devant l’entrée du stade.

On décide de se rendre en centre ville.
Direction la rue Ste Catherine via le très pratique tramway.
La rue Ste Catherine est pleine de monde et, surtout, fréquentée par de charmantes demoiselles.
Ma surprise fut grande d’apercevoir au restaurant un gars rentré avec un maillot de Lyon. C’est quoi ce bordel ?
Un petit tour à la boutique : une parka pour Vangogh, un short et le DVD de la saison pour moi, une clé USB pour Mario, …
Protus hésite à prendre le nouveau maillot Or. Il se fait même prendre en photo avec ce joli maillot.
On remonte la rue Ste Catherine pour l’objectif du jour : bâcher sur la Place de la Victoire.
Je peux annoncer que l’objectif a été réussi facilement.

Vers 16h, on se dirige vers le stade.
C’est la 1ere fois que je vais suivre un match des Girondins en virage sud.
Et surtout, c’est simplement mon 4eme match à Bordeaux. Les 3 précédents :
08/09/90 : Bordeaux 2 – 1 Toulouse (buts de Fargeon et Vervoort, but toulousain de Pavon)
27/10/01 : Bordeaux 2 – 1 Sedan (buts de Christian et Pauleta)
01/06/02 : ASM – Biarritz, 1/2 finale Top 14
J’ai vu deux fois Bordeaux, victoire 2-1. J’ai donc pronostiqué une victoire 2-1. Prémonitoire ?

On retrouve en virage Loicporsche qui doit être le membre MB IDF le plus présent à Lescure.
Je profite de l’occasion pour acheter l’écharpe 20 ans des ultramarines.
Je demande aux responsables Ultras si on peut bâcher. La bâche sera posée en haut à gauche du virage sud côté tribune présidentielle. Après réflexion, je pense que c’est un mauvais choix. Il aurait mieux fallu la mettre de l’autre côté vers la bâche Bordeu, on aurait pu la voir plus facilement à la TV.
Il me semble (à vérifier) que c’est la 1ere fois que les MB IDF bâchent au virage sud.

Le match débute. Le virage sud centre est presque plein. Sur les côtés ça sonne un peu creux.
23390 spectateurs sont présents au stade dont 159 monégasques.
En 1ere mi-temps, on a tout le temps le ballon mais sans se créer d’occasions.
Au moment où on ne fait plus grand-chose, nos brésiliens vont faire la différence. 2 buts rapides et le virage s’enflamme. Alors qu’on prépare la hola, tout le virage loupe le but de Néné.
Au final, victoire très importante des bordelais. L’ambiance a été bonne dans le virage.
Etant présent en bas du virage, il faut juste faire attention aux moments des buts de ne pas se faire écraser.
En conclusion, jamais 2 sans 3, nouvelle victoire 2-1 lorsque je suis à Lescure.
On se fait prendre en photo avec la bâche.

On décide d’aller fêter notre 1ere place provisoire sur la place de la Victoire.
Problème : aucun d’entre nous n’est girondin de naissance et connaît la ville.
On décide d’appeler Ludo pour avoir une bonne adresse d’un restaurant.
Résultat : il nous dit d’aller vers le quartier du théâtre mais on ne sait pas où il se trouve.
On décide de se poser dans une pizzeria proche de la place de la Victoire.
Vangogh s’essai à l’Autruche. On discute, on refait le match et le portable de Mario nous permet de suivre les scores de L1 en direct.
La déception est grande lorsqu’on apprend que Lyon est revenu de 0-2 à 3-2.

Il est 23h et il est temps de rentrer à Paris.
Mes 4 compagnons de route sont surpris d’apprendre que je préfère 100 fois l’OL à l’OM et que je soutiendrai les lyonnais en coupe d’Europe.
Je prends le volant. La discussion est animée sur le thème des chiens dits méchants. Mario qui a un rockweller nommé Zeus s’enflamme.
Vers 3h du matin, aux environs de Tours, un flash vient réveiller tout le monde. J’étais à 117 km/h pour 110. Est-ce moi qui a été pris ? à suivre …

Vers 5h30′, on arrive sur Paris. On fait un détour pour ramener Girondingue. Puis c’est à mon tour d’être déposé.
Je remercie beaucoup Mario d’avoir prêté sa voiture et d’avoir pris le temps de ramener tout le monde.
6h du matin, je vais me coucher très fatigué mais heureux de ce très bon déplacement.
Ce qui est sur, je n’irai pas au foot ce dimanche à 13h30′.

Merci GIBALDIPONTIN