Caen – Bordeaux (30/05/2009)

Caen – Bordeaux (30/05/09)

N°116 : Caen 0 – 1 Bordeaux (30/05/09) / Stade Michel d’Ornano

Compte-rendu du bus rouge : Populaire

En route pour le titre de champion de France …

La date du samedi 30 ami est cochée depuis longtemps par le bureau. On se doute que le record de participants pour un déplacement peut être battu.
La fin de saison exceptionnelle des girondins donne une saveur particulière à cette rencontre.
Très vite nous réservons au club 150 places dans la tribune visiteur de Caen.

Au final, la demande pour ce match est exceptionnelle. Nous sommes obligés de refuser du monde. On aurait facilement pu faire un 4eme car.
C’est donc 3 cars qui vont partir de Paris pour une fiesta mémorable. La répartition des cars est une prise de tête pour le bureau. Au final, une solution est trouvée :
– Car rouge : Bus Populaire (les anciens, les alcooliques, …)
– Car orange : Bus Bois-Peu (les jeunes, les puceaux, …)
– Car vert : Bus Lecteur de l’Equipe (les amoureux du quotidien L’Equipe, …)

A noter la référence aux feux tricolores dans les couleurs attribuées au bus (hein Vangogh !!!).

Avant le départ, je m’occupe avec l’aide de Riera et Ben-Beck de la distribution des places.
C’est un peu la cohue. Dick Byrne explique la répartition des cars.

15h30′ : C’est parti, direction le stade Michel d’Ornano de Caen
Je m’installe dans le bus rouge. On y retrouve la plupart des anciens de l’asso.
La fête bat son plein, l’alcool coule à flot.
Personnellement, j’ai ramené une prune artisanale (qui avait fait si mal à Dick un jour de tomates farcies chez moi). Je fais une distribution de loukoum. Le sucre glace enrobant les loukoums servira de jeu bien sympathique au fond du bus.
Cindy aura le droit de gouter cette poudre blanche. Certains chantent à la gloire de Gasquet.

On se dirige tranquillement vers Caen. La fête battant son plein, j’oublie de demander à José de s’arrêter à Romainvilleirs pour récupérer Pam et Cie. En fait, je croyais que le 1er arrêt était le péage de Mantes. On fait un demi-tour, José n’est pas très content.
On récupère Pam et ses 5l de punch (qui seront très ou trop vite bu). Il y a également Patrice qui a tenu son pari et ramené un cadi entier de bière pour rincer tout le bus.
A noter que Mario commence a être mal.

Swe3et réalise un mooning sur la tête de x (désolé mais me souvient plus). Cette belle action lui vaudra de gagner un tee-shirt collector (GI-RON-DINS). Ce ne sera que le début de swe3et dans son plus simple appareil.
De temps en temps les cars se doublent et c’est l’occasion de concours de mooning endiablé.

Le temps passe et nous ne sommes pas en avance. Une seule pause (rapide) sera effectuée afin de permettre d’être à l’heure à Caen.
Regrouper tout le monde pour la photo fut fatigant. Ce sera au final une belle photo de groupe (trop nombreux pour cadrer tout le monde) seulement perturbée par un cul black.

On remonte dans le bus pour les 50 derniers km. A ce moment là, les chants vont redoubler d’intensité. Cela a été une ferveur comme rarement entendu dans un bus. Tout le monde chante. On s’essaye à des chorégraphies (assis on enc… l’om, debout on enc… l’om). Je me sers du micro pour lancer des chants.

20h : arrivée dans le parking du stade
Les 8 bus de Bordeaux sont déjà présents. Le parcage visiteur est bien évidemment plein pour l’occasion.
Jusqu’au but de Gouffran, la tension et le stress vont m’empêcher de chanter. Je crois ne pas être le seul. Pam est encore plus stressé que moi. A chaque action chaude de Caen (c’est à dire très peu) on s’amuse à tendre le bras et montrer que l’on ne tremble pas et qu’on est totalement serein.
Dés lors que Gouffran marque, le parcage va s’enflammer. Les chants vont redoubler d’intensité. La fête va être immense. L’annonce des 4 buts de l’OM ne change rien. On s’en fout, nous on mène et le titre nous tend les bras.

22h45′ : L’arbitre siffle la fin du match.
Ca y est, on est champion de France.
Personnellement, c’est mon 5eme titre avec Bordeaux et le 2eme suivi en direct live (j’étais au Parc des Princes un soir de mai 1999).
Ce titre aura une saveur particulière. Fêter ça avec toute une association est quand même bien plus sympathique que tout seul dans le stade (eh oui, en 99 j’étais perdu dans une tribune de Paris).
La communion avec les joueurs sera mémorable.
Triaud arrive sans son costume (qui n’a pas du aimer le champagne) et lance le chant : qui ne saute pas est marseillais. Tout simplement énorme.
Tous les joueurs reviennent après leurs douches et chacun lance un chant repris en cœur par toute la tribune. Celui de son excellence Diawara posera des problèmes à Protus.
Le bonheur est immense, que c’est bon d’être champion qui plus est en finissant une nouvelle fois devant les sardines.
Il est presque minuit et il faut quitter la tribune et rejoindre Paris.

Un nouveau concept va être instauré lors du retour : La nuit Champion de France by MB IDF.
Le retour fut épique et mythique. Ca chante, ça boit, ça danse, …
Anubis a eu la très bonne idée de préparer un CD (au passage ses cd et l’ambiance qu’il met vont nous manquer, un peu moins ces confettis).
Anubis a également préparé un tifo papier toilette. Du plus bel effet !!!
We are the Champion, Le lion est mort ce soir, … Tout est (presque) bon dans son cd. Certes après l’avoir entendu plusieurs fois en boucle, cela a fini par devenir pénible.
On est dans une ambiance boite de nuit (et je coupe la musique, bouge ton corps, allez transforme toi, …).
Swe3et arrive à l’avant du bus en tenue d’Adam et Eve. Mais où est donc passé son kiki ? (à part DMC)

On s’arrête pour une longue pause.
L’association a (une nouvelle fois) offert le casse croute. Manger fait du bien à beaucoup de monde.
La fête est belle. Mais je l’ai déjà beaucoup dit. On est tous sur notre nuage de bonheur.
On repart pour finir tranquillement la route vers Paris. Terrible erreur.
Ludo m’appelle en direct du bus vert. Un pneu a éclaté. Il s’en suit une discussion un peu chaude entre José et son patron. Le pauvre chauffeur du bus vert est perdu et ne s’est pas changé une roue.
Que faire ? Déposer tout le monde à Paris et revenir chercher les 50 malheureux bloqués au bord de l’autoroute ou Faire demi-tour pour aider à réparer.
José s’énerve et ne semble pas très content à l’idée de faire demi-tour.
Au final, seul le bus orange arrivera (presque à l’heure) sur Paris. Un grand merci à ceux qui ont attendu des personnes des autres bus. Ceci avait bien stressé Mikou qui, en ayant changé de bus, avait laissé ses affaires (et ses clés) dans le bus orange.

3h : On arrive à hauteur du bus vert.
José va aider (ou plutôt tout faire) pour changer la roue. Il finira avec la chemise trempée et sale alors que l’autre chauffeur avait l’air spécialiste du contrôle des travaux finis.
Swe3et et Anubis vont improviser un dancing au bord de l’autoroute. Un monsieur en perruque blonde viendra discuter avec moi (eh non je vais bien, je n’ai pas bu, dira cette personne que tout le monde a reconnu).
A un moment Swe3et et Anubis disparaisse de notre vue. A la question que font-ils je réponds tel Mickael Kael : ils sont partis pour enc… un mouton.
2h plus tard, la roue est enfin changée. Merci José.
Entre temps, on aperçoit un passager clandestin dans notre bus. Il s’agit d’un gars de Bordeaux qui s’est réveillé surpris d’apprendre que son car se dirigeait sur Paris. Trop sec !!!
A noter que je ne lui ai pas demandé de payer le prix non membre.

7h : On arrive sur Paris.
Un dernier contretemps avec une petite touchette entre le car et une clio. Je peux vous dire que la clio s’est moins solide.
A noter que notre ami Korns est toujours en train de boire. Je crois que c’est seul dans le bus à avoir picolé du départ à l’arrivée.
Tout le fond est presque sec et incapable de nettoyer.
Le bus rouge est une porcherie. Certains vont m’aider au nettoyage. Un grand merci à eux : Kasta, Dick, Mikou, Mafalda, Romain, …
Note pour plus tard : interdire les confettis car ramasser ceux-ci quand pleins d’alcool s’est rependu parterre, c’est chaud.

Merci aux 145 personnes présentes dans les 3 bus.
Merci à ceux qui nous ont aidés pour l’organisation et la gestion de ce déplacement.
Merci aux joueurs bordelais pour leur immense saison et le bonheur qu’ils nous ont donné.

Rendez-vous l’an prochain pour une année qui s’annonce de nouveau exceptionnelle.

Merci GIBALDIPONTIN

Compte-rendu du bus orange : Bois-Peu

Tous sur Amandine !!!

Arrivée pour ma part sur le lieu de rendez vous (chut c’est secret, personne ne nous a vu !)
– « Oh putain… ouai ça fait du monde »
Le temps de dire bonjour (pas à tout le monde faut pas déconner) les trois bus arrivent. Chacun fait son choix et monte dans son bus.
Le temps ensuite pour les organisateurs… d’organiser et les 150 supporters quittent la capitale.
Je suis monté dans le bus « bois peu » ou orange comme vous voulez…
Fond du bus très jeune (la relève ?) En tout cas ça chante, en route vers le titre de champion ! Tout le monde est chaud bouillant. Surtout Rominou qui pour on ne sait quelle raison avait envie de montrer ses fesses à tous les automobilistes de Paris.
On commence traditionnellement par la présentation des nouveaux par Almajo et petitpapanoel. Mais désolé pour les quelques nouveaux qui ont eu du mal à se faire entendre mais une seule à réussi à retenir l’attention du bus entier… et pour cause elle est jeune et blonde… ça suffit pour transformer une bande de jeunes pubères en animaux en rut…
Bienvenue donc à Amandine mais est il encore nécessaire de le dire…
Bref…
Premier arrêt éclair au péage. L’occasion de buissoner les nouveaux et d’autres aussi. Pour ma part j’me suis fait plaisir.

Retour au bus ensuite pour finir les interviews. Et commence alors le bal incessant du miel et ses abeilles. Et au fond oh oh ! et à l’avant oh oh ! et au milieux oh oh ! On suit tous Amandine…
Niveau boissons, on se cantonne à la bière. Pour garder nos munitions pour le retour.

Arrêt suivant. A la station service pour la traditionnelle photo de famille. Puis nous repartons à l’assaut des routes normandes.
Arrivée à Caen. Le bus est en ébullition. Nous avons rendez vous avec l’histoire !

Puis passe le match… je vous raconte pas vous étiez là !

Puis sortie du stade, la fête continue entre les nombreux bus sur le parking visiteur.
Je monterai pour ma part dans le bus rouge sur invitation vip :8-):
Grosse ambiance digne de l’évènement. Champagne, ballons, musique… c’est la bringue !!!!

Arrêt à une station service. L’occasion pour certains de nos acolytes de rejoindre la section. Et l’occasion pour moi de revenir dans le bus « bois peu ».
L’ambiance y est moins déjantée mais toute aussi chaleureuse.

Nous filons droit vers Paris quand surprise, le car « l’équipe » à éclaté un pneu et le car « populaire » fait demi tour pour voler à son secours.
Pour nous les ordres sont claire, continuer notre route vers Paris.
étant en galère pour rejoindre Vanves à partir du lieu d’arrivée, j’ai eu la chance d’avoir été déposé au pied de mon immeuble par le bus. Merci beaucoup !
Résultat des courses donc Chiky à volé mon sac et ma Jacqueline !!
Et très bon déplacement avec la meilleure chose qui pouvait nous arriver, NOUS SOMMES CHAMPIONS DE FRANCE !!! On s’est tous bien transformés je crois

Et ne vous inquiétez pas, nous continuerons de fêter ça dès le premier déplacement de la saison 2009/2010

Merci à tous et surtout au bureau et futur bureau qui a très bien géré le déplacement. Merci à Almajo qui à très bien géré le bus « bois peu ».
Merci à Bordeaux

A la saison prochaine mes amis !

Merci THEVY

Compte-rendu du bus vert : L’Equipe

Petit CR du bus l’équipe :

Tout le monde est assis dans ce bus, tout le monde est bien rangé à sa place, y’a pas un bruit ou presque.
On démarre et je m’aperçois au bout de quelques minutes qu’on est parti sur le périph nord… Merde, il est déjà bourré José !?
Bon, personne comprend, mais on s’en fout, on va faire la fête !
Petit discours de bienvenue, pas mal de têtes connues, d’autres complètement nouvelles, ça s’annonce sympa comme dép. Puis en faisant un petit tour, je remarque peu de journaux mais pas mal de bouteilles ! L’après-midi s’annonce bien bonne !
Le Get27 est bien présent, les heineken aussi : bah bus vert oblige !
Le chauffeur a l’air au taquet, il apprécie, commence déjà à nous faire des blagues au micro…

Vangogh, Youpla, Paulette, Andrew et Alex, Darch, Planus, etc sont présent, et sont déchainés.
On roule depuis quelques dizaines de minutes, on passe devant la station de Morainvilliers, et… on s’arrête pas !
J’appelle Gibal : ‘non, mais c’est juste avant Mante c’est bon..’, ah bah si tu le dis Gibal…
Bon, finalement, arrêt au péage, histoire d’attendre tout le monde…
Dick nous rejoint, avec un lot de t-shirt à faire gagner : commence alors un concours de blagues assez bizarre.
Entre blagues pas drôles, carrément dégueu, ou à ne pas dire à toutes les oreilles, les éclats de rire se succèdent !
Durant ce concours, Dick trouve le moyen de mettre le micro dans la bouche de Matthieu, et… RIP le micro !
Merde, ça va être plus compliqué pour le reste du trajet !
Planus vient nous faire admirer son magnifique short-caleçon, et est déjà tout sec

Pas mal de discussion à l’arrière comme à l’avant, les kilomètres défilent, Gibal me prévient qu’on ne fera pas de pause tout de suite, mais qu’on va s’approcher au max de Caen, quite à faire le pique nique sur le parking.
On fait tout de même un arrêt dans une station, le temps de faire les photos de groupe (et de croupe) 🙂

Arrivée à Caen, on est pas si en avance que cela. Comme quoi, un rendez-vous assez tôt était une bonne idée.
Je rentre vers 20h30, découverte d’un parcage plein, une magnifique ambiance.
Les caennais se sont aussi mobilisés, et croient en leur équipe. Les chants se suivent, coté ultras, très bien repris par l’ensemble du parcage bordelais.
Excellente surprise que de voir Laslandes et Saveljic s’asseoir pas loin du kop bordelais, ils seront d’ailleurs chaudement applaudis.
[mode_mauvaisefoi]Le match n’est qu’une formalité…[/mode_mauvaisefoi]
Non, j’ai pas mal stressé… En première mi-temps, je faisais des aller-retour en bas du parcage. En seconde, plus les minutes défilaient, plus je voyais le titre s’approcher, et je me sentais de mieux en mieux. Ramé, par quelques magnifiques arrêts, puis Gouffran m’ont libéré !
Autour de moi, les gens ne sont plus inquiets non plus. L’arbitre siffle, on y est, on touche au graal !
Les joueurs viennent faire la fête avec nous, Triaud aussi. Le parcage est en fusion, on en rit, on en pleure joie.
Certains en sont à leur 4è titre, d’autres en sont à leur second, les plus jeunes vivent leur premier sacre.

Une fois tout le monde partis, il est temps de remonter dans les bus.
L’ambiance est bonne dans le bus vert, le sourire est de mise !
De nouvelles personnes ont investit le bus vert : une blonde et une rousse ! 🙂
Les blagues et discussions en tout genre laisse place à l’inquiétude, lorsqu’un grand bruit se fait entendre !
Un pneu vient d’éclater !
Bon, le chauffeur est aux fraises, il attend le retour du bus rouge… pour notre plaisir !
Car, faut l’avouer, l’arrivée de Sweet et Anubis (et quelques autres) nous offre de grands moments !
Le car repart finalement, arrivée tardive sur Paris (aussi long qu’un Toulouse-Bordeaux !), mais les mines sont heureuses.
Tout le monde s’en souviendra longtemps, moi le premier.

Il est temps de se dire au revoir et d’attendre 2 mois avant le prochain dép !
Heureusement, quelques tournois et l’AG vont nous permettre de nous retrouver (pour certains).

J’espère que tout le monde a autant (sinon plus) apprécié ce match, et cette saison.
Rendez-vous (pour ceux qui ne nous quittes pas  ) l’année prochaine pour plein de nouveaux déps en France et en Europe (et pour certains dans le Monde).

Merci LUDO92250


Bordeaux – Monaco (23/05/2009)

Bordeaux – Monaco (23/05/09)

N°115 : Bordeaux 1 – 0 Monaco (23/05/09) / Stade Jacques Chaban Delmas

Compte-rendu

Samedi matin, tout le monde arrive tranquillement au point de rendez vous dans une bonne humeur matinale générale.
Départ du bus avec un peu de retard…
Belle surprise du bureau, le petit dej est distribué par de charmantes hôtesses.
Duga a hâte d’essayer son nouveau joujou.
Les nouveaux sont traditionnellement interviewés par Nico alors qu’au fond du bus, ça commence doucement à chanter et à boire. Si si à 10h du matin.
D’ailleurs Jason profitera de l’occasion pour faire ses devoirs et distribuera à tout le bus un questionnaire sur l’alcool.

Premier arrêt (et seul arrêt et oui nouvelle stratégie mise en place par José)
L’assoc décidément généreuse en cette fin de saison offre le repas de midi à ses gentils membres. Pain, Saucisson, pâté, boissons, soleil etc… Tout est présent pour passer un bon moment.

Après cette pause bien méritée, c’est reparti direction Bordeaux !
L’Interview des nouveaux continue, place à Ccile qui va foutre un beau bordel dans le bus… la malheureuse à lancé un débat politique…
2-3 pogos et quelques litres plus tard, nous arrivons enfin en terre promise. L’ambiance devient vite bouillante dans le bus. Quoi de plus beau que de faire les kékés dans Bordeaux où nous sommes très bien accueillis.
Le car laisse filer ceux qui veulent rejoindre le cortège place Pey Berland et continue son chemin.

Chaleur de plomb sur Bordeaux, le cortège est chaud bouillant et marche à allure soutenue. Au file des heures, chacun fait sa vie.
Vient l’heure du match, un virage sud en très grande forme prêt à tout pour garder notre étoile Gourcuff à Bordeaux !
Fin du match, les supporters « gagnent » le droit de fouler la pelouse de Lescure. Un rêve de goss pour les milliers de supporters présent. Voilà comment on se retrouve avec une ribambelle de gamin qui gambadent sur une pelouse digne d’une table de billard.

Par la suite direction la place de la victoire pour un grand nombre d’entre nous pour siroter un verre de bière, d’ice tea… d’eau pour les pauvres .
Puis retour tranquillement au lieu de rendez vous par la rue Sainte Catherine.
Nous attendons José bien longtemps…
Il arrive enfin e nous pouvons repartir avec 3 passagers clandestins.

10 minutes plus tard au sortir de la ville, arrêt ravitaillement pour José et arrêt pipi pour les autres.
Une fois reparti, le marchand de sable passe… le bus s’est endormi sauf pour quelques irreductibles (ou mb idf) qui sont bien décidés à ne pas roupiller.
Pour info Seuls Protus et moi n’avons pas fermé l’œil.
Une fois n’est pas coutume, les seuls éveillés se trouvent… à l’avant du bus. Au menu, récitations de classiques (Asterix mission cléopatre et la Tour Montparnasse infernale)
« oh ! C’est tiède »

Vint le moment où l’avant du bus ne supporte plus le bruit et l’odeur (du punch de Youpla). Nous délocalisons à l’arrière. Je réveillerai Orignal sur mon passage (pour la 10e fois au moins… désolé).
A l’arrière, nous ne trouvons pas d’autre activité que de boire… Mikou se frotte une nouvelle fois au cointreau flambé… un nouvel échec et une lèvre brulée pour lui.
La nuit passe… et l’envie de prendre le méga et de réveiller tout le monde me ronge ! Voua avez eus de la chance que j’ai eu peur des représailles…
L’heure se fait tardive et le manque de sommeil se fait ressentir.
« Prout, tu crois que le plastique de la tablette va absorber la bière ? »

Le temps passe et sa boit… sa boit. Les conneries sont débitées à la chaîne.

« Putain Prout, le plastique de la tablette a absorbé la bière ! »

Le jour se lève et José effectue un arrêt petit dej. Certains se réveillent et se lèvent, les autres restent couchés.

Nous reprenons la route avec une équipe d’éveillés qui s’agrandit. Ambiance stade de France dans le bus !!
Allez transformes toi !! La La La La La La

C’est dans cette ambiance que le bus se réveille et arrive sur Paris. Tout le monde se dit au revoir et à Samedi pour les chanceux.

Djik me ramènera gentiment avec sa copine.

Voilà encore un bon dep. Une très bonne ambiance à l’aller avec une chaleur étouffante. Un retour mémorable avec Protus.
Merci à tous les présents. Merci à Djik pour le retour.

A samedi pour la bringue de l’année !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Merci THEVY


Bordeaux – Le Mans (16/05/2009)

Bordeaux – Le Mans (16/05/09)

N°114 : Bordeaux 3 – 2 Le Mans (16/05/09) / Stade Jacques Chaban Delmas

Compte-rendu

Pas de compte-rendu


Valenciennes – Bordeaux (13/05/2009)

Valenciennes – Bordeaux (13/05/09)

N°113 : Valenciennes 2 – 3 Bordeaux (13/05/09) / Stade Nungesser

Compte-rendu

Pas de compte-rendu


Rennes – Bordeaux (29/04/2009)

Rennes – Bordeaux (29/04/09)

N°112 : Rennes 2 – 3 Bordeaux (29/04/09) / Stade de la route de Lorient

Compte-rendu

Pas de compte-rendu


Vannes – Bordeaux (25/04/2009)

Vannes – Bordeaux (25/04/09)

N°111 : Vannes 0 – 4 Bordeaux (25/04/09) / Stade de France

Compte-rendu

Pas de compte-rendu


Bordeaux – Lyon (19/04/2009)

Bordeaux – Lyon (19/04/09)

N°110 : Bordeaux 1 – 0 Lyon (19/04/09) / Stade Jacques Chaban Delmas

Compte-rendu

Dimanche 19 Avril 2009

9h00 : (9h15 en fait) Mario arrive enfin ! C’est bon on peut y aller José !!

C’est un fond du bus rajeuni mais motivé qui se prépare à traverser la France.
Opération bâchage…
« Putain il est où le scotch (nan pas là) ? »
Youpla : « On nous l’a volé à Auxerre »
« Bon bah on fait comment »
Youpla : « T’as pas une carte de crédit ? »
Au final notre bâchage était très propre compte tenu des conditions.

Merci à tous ceux qui ont apporté les carambars… qui ont eut pour effet de mettre une ambiance… propice à l’humour. Extrait :
– Quelle heure est-il quand un éléphant s’assoit sur ta clôture ? … L’heure de t’en racheter une autre !
– Que s’est-il passé en 1111 ? … L’invasion des Uns ! Double lol mega Xd !

S’en suit la traditionnelle interview des nouveaux. Puis diffusion de vidéos de foot et du film « une journée particulière ».

Vint le premier arrêt. 1h syndicale pour le chauffeur. Une pause interminable.

Puis c’est reparti avec de plus en plus de blagues. Carambar ou non, on ne s’est pas ennuyés.
Les pronos : Chiky salope (2-0 pour Lyon)

2e pause.

Duga : « Oh chic du vin !!! Euh vous vendez des tirs bouchon ? »
« Non »

On dira merci au père de Chiky pour son tir bouchon !

Nous débouchons donc la bouteille.
« Putain ça sent le pâté ! »
« Putain ça a le gout de pâté ! »

Arrive Pharaon remonté comme une pile électrique. Interpelé par les chants poussifs du fond du bus il se mue en capo de fortune. Son énergie et sa voix puissante donnent du peps au fond du bus de se met enfin à chanter.
Ce sera comme ça jusqu’à Bordeaux.

Environ 17h00…

Arrivée à Bordeaux et premières foulés de la terre promise pour Almajo.
La traditionnelle photo de groupe devant l’entrée du stade.
Puis tout le monde se disperse pour vaquer à ses occupations personnelles.
Direction le mini marché pour Duga et moi dans l’objectif d’assurer le bidon de jacqueline pour le retour.
Puis détour par la boutique pour rejoindre les autres.

Nous rejoignons ensuite le cortège de l’opération « tout le monde derrière les Girondins » pour aller jusqu’au stade.
Petit passage au Mcdo puis direction le virage sud.

Match de folie, vous le savez bien !

Retour dans le bus accompagnés de nos amis futur ex mb idf (et futurs débiles): ) Protus Anubis et Muneca.

Et le voyage retour débute, on va faire la bringue jusqu’à Paris !!!
Ou pas… malheureusement les gens travaillent le lundi ! Qui a inventé ça ! ‘culé
Nous seront donc une bande de 5-6 personnes à veiller au fond du bus.
Et comment faire passer le temps ? Quoi de mieux que de chercher des noms de joueurs et de faire des blagues pourries dessus !
Et il y en a eu des pourries… désolé je m’en souviens plus sur le coup… mais les auteurs ne manqueront surement pas de les refaire…
Mais tout le monde sait de toutes façons que quand Mage Simpson veut que Bart aille se coucher, elle appelle Marion parce que Marion Bart au lit !
Putain j’en ai fait une autre trop bien ! Mais j’men rappelle plus.
Bref… retour très très long… avec des «vos gueules on dort » qui volaient part ci par là.
Retour vers 6h30 sur Paris il me semble.

Merci à tous les participant qui ont rendu possible le premier déplacement en car à Bordeaux.
Merci à tous ceux qui ont veillés avec moi pour pondre toutes ces blagues de merde.
Merci à Bordeaux
Merci au T3 de m’avoir ramené chez moi.

Merci THEVY


Auxerre – Bordeaux (11/04/2009)

Auxerre – Bordeaux (11/04/09)

N°109 : Auxerre 0 – 2 Bordeaux (11/04/09) / Stade Abbé Deschamps

Compte-rendu

Pas de compte-rendu


Le Havre – Bordeaux (21/03/2009)

Le Havre – Bordeaux (21/03/09)

N°108 : Le Havre 0 – 3 Bordeaux (21/03/09) / Stade Jules Deschaseaux

Compte-rendu

Pas de compte-rendu


Toulouse – Bordeaux (07/03/2009)

Toulouse – Bordeaux (07/03/09)

N°107 : Toulouse 3 – 0 Bordeaux (07/03/09) / Stadium

Compte-rendu