Tournoi Julien Da Silva : 2eme (20/06/2004)

20/06/2004 Tournoi Julien Da Silva : 2eme sur 12

J1 : MB IDF 1 – 3 Club Brésil
J2 : MB IDF ? – ? Esprit Canari
J3 : MB IDF ? – ? Armada Châteauroux
J4 : MB IDF ? – ? X
J5 : MB IDF ? – ? X
1/4 finale : MB IDF 1 – 0 Rouge et Bleu Lyon (tarao)
1/2 finales : MB IDF 1 – 0 OM 93 (tarao)
Finale : MB IDF 2 – 4 Club Brésil

Compte-rendu

Pas de compte-rendu

Les deux équipes

Club Brésil

MB IDF

debout (2eme rang) : dick byrne, waooooo, gibaldipontin, max, ritalnicktout, ben-becker, nono
debout (1er rang) : naty, pam, momo, fumiboy, vince, cpetiteuf
assis : tarao, salie33


Jouons Ensemble : 1er (05/06/2004)

05/06/2004 Jouons Ensemble : 1er (équipe 1) – 12eme (équipe 2) sur 12

J1 : MB IDF 3 – 1 Esprit Canari
J2 : MB IDF 2 – 0 Hexagones
J3 : MB IDF 0 – 1 Associés Supporters ASSE
J4 : MB IDF 1 – 0 PSG Club Picardie
J5 : MB IDF 2 – 1 PSG Club Picardie 3
1/4 fn : MB IDF ? – ? Esprit Canari 2
1/2 fin : MB IDF ? – ? Esprit Canari
Finale : MB IDF ? – ? PSG Club Picardie 2

J1 : MB IDF (2) ? – ? PSG Club Picardie 2
J2 : MB IDF (2) 0 – 1 Dogues du Net
J3 : MB IDF (2) 0 – 3 Metz Capitale
J4 : MB IDF (2) ? – ? Esprit Canari 2
J5 : MB IDF (2) ? – ? Associés Supporters ASSE 2
11eme place : MB IDF (2) 0 – 2 Hexagones

Compte-rendu

Pas de compte-rendu

MB IDF

debout : x, dick byrne, nono, x, x, salie33, cpetiteuf, x, x
assis : x, ritalnicktout, ben-becker
absents sur la photo : max, momo


MB IDF 9 – 1 Metz Capitale (30/05/2004)

N° 4 : 30/05/2004 Amical : MB IDF 9 – 1 Metz Capitale (momo, momo, momo, momo, momo, erwan, erwan, x, x)

Compte-rendu

Pas de compte-rendu

Les deux équipes

Metz Capitale

MB IDF

debout : tarao, dick byrne, fumiboy, lionel, peusnoo, ritalnicktout, cpetiteuf
assis : pam, max, momo, salie33, drive151, gibaldipontin, erwan, waooooo


TAA : MB IDF 4 – 2 Esprit Canari (04/04/2004)

N° 3 : 04/04/2004 TAA : MB IDF 4 – 2 Esprit Canari (nono, lionel, vince, ritalnicktout)

Compte-rendu

La 31ème journée de championnat de D1 voit les girondins arracher le point du match nul, à domicile, contre Strasbourg, 1-1. De leur côté, et malgré le soutien de 3 MB-IDF (Ben-Becker, Nico C. et Nono), les Nantais s’inclinent au Parc des Princes 3-2.

Le lendemain, l’Esprit Canari et les Marines et Blanc Ile de France organisent un pique-nique et s’affrontent, dans ce qui restera le premier match du trophée alliance atlantique.

PRESENTATION

Durant la semaine précédant la rencontre, la tension monte dans les deux camps, le duel commence par les traditionnelles phrases d’avant match. Forts de leurs expériences, les Nantais nous chambrent et nous promettent un 4-0 à la mi-temps. De leur côté, les Bordelais essayent de trouver 11 joueurs, en essayant de couvrir tous les postes.

C’est donc deux équipes que tout oppose qui vont s’affronter au parc des sports de Choisy. Pour l’occasion, vestiaires et terrain synthétique sont réservés.
Les canaris existent depuis quelques années, ils ont l’habitude de jouer ensemble et ont déjà participé à des tournois contre d’autres assocs. Et surtout, ils n’ont encore jamais connu la défaite. Autant dire que tous les observateurs les annoncent comme grandissime favori de ce match. De l’autre coté, les MB-IDF, terminent leur première année d’existence en réalisant leur troisième match, le premier à 11.

L’ARRIVEE DES DEUX EQUIPES

Le gros des troupes se rassemblent à Porte d’Orléans, puis regagnent Plaine Nord.
Les Nantais ont répondu présents et sont venus presque à 2 équipes. Coté bordelais, malgré l’absence de Djikstra et le forfait de dernière minute d’Eric (ce qui a obligé le coach à plancher toute la nuit sur sa compo d’équipe), on a réussi à trouver 11 joueurs et on a même 3 remplaçants, c’est énorme.
Mais il y a quand même une bonne nouvelle, le président m’informe que le transfert de Bast depuis la Juventus est enfin finalisé. C’est donc pour un montant de 10euros+une paire de lunette de soleil (car même en retard l’italien sait rester classe), qu’il fait partie de l’assoc. (pseudo : Ritalnicktout)

Chaque équipe regagne son vestiaire, attribué de façon tout à fait aléatoire par notre président. Une fois les joueurs en tenue, chaque équipe prépare son match. Les Nantais vont rapidement sur le terrain pour se mettre à l’aise avec la balle.
Côté bordelais, on essaie de réunir tout le monde dans le vestiaire, mais comme c’est pas possible, on va préparer le match sur le terrain. On choisit le côté gauche euh… principalement parce que les Nantais sont sortis en premier et ont choisi le côté droit. (Où ils ont bâché… n’est ce pas Vin’s)

Le coach bordelais, qui a encore oublié sa casquette, réunit ses joueurs pour son discours d’avant match.
« On va jouer contre une équipe qui a l’habitude de jouer ensemble, qui s’entraîne toutes les semaines, et qui a donc des automatismes et va se trouver facilement. Il ne faut donc pas partir à l’abordage, bien respecter son poste et penser à se replacer dès qu’on a perdu la balle. Il est important de bien commencer le match. Ce n’est pas pour autant qu’il faut balancer quand on récupère la balle, il faut essayer de trouver les milieux et d’écarter sur les ailes, on va jouer en 4-5-1, il y aura donc deux joueurs de couloirs.
En défense, ne vous jetez pas, restez debout et gênez votre adversaire. Les deux milieux défensifs doivent ralentir leurs attaques pour permettre le replacement des milieux offensifs. »

La compo :
Waooooo
Nico C. – TaraO – Gibaldipontin – Cpetiteuf
Nono – Ritalnicktout
Vin’s – Ben-Becker – Lionel
Drive151

Banc : Xavier, Kevin, Orignal
Supporters : Liliboa, Salie33 et le fils d’Orignal

Voilà pour la théorie. Dans la pratique, on est bien resté en place derrière, mais les milieux offensifs ont eu du mal à redescendre, et notre schéma ressemblait plus à un 4-3-3, avec un jeu assez direct. Modulable en un peu n’importe quoi en deuxième période.

Avant de débuter le match, on s’échauffe tous ensemble, quelques longueurs avec des petits exercices, certains joueurs deviennent rouges ???

LE MATCH

En ce début de match, les deux équipes s’observent, les canaris posent leur jeu, font tourner la balle. Les Bordelais bien organisés derrière ne sont pas mis en danger et leur style plus direct, les rend plus dangereux.
Ce début de match nous rassure tous sur nos possibilités, et la défense m’éblouit.

Les Nantais commencent à se montrer plus dangereux et si la défense tient bon, suppléée à merveille par notre gardien (qui confirme le bien que je pensais de lui après notre entraînement de la veille). Le milieu souffre, en effet, nos milieux offensifs ne redescendent plus et avec Bast, on a du mal à tenir physiquement le milieu de terrain.

Bref, une première mi-temps assez équilibrée, et dans ce duel c’est les girondins qui trouvent en premier la faille. Tarao récupère et remonte la balle pour apporter le surnombre, après un relais avec Vin’s, il lance Nono qui remporte son duel avec le gardien.

Nantes réagit dans les minutes qui suivent, alors que Bordeaux jouait à 10, puisque le coach était sollicité pour un changement. L’esprit canari nous offre un joli mouvement et un joli but.
Ensuite plus rien à signaler, la mi-temps s’achève sur le score de 1-1.

Sur le bord du terrain, un autre duel, entre chants nantais et bordelais s’instaure et bien que moins nombreux, nos vaillants supporters, bah on les entend pas trop. Mais au cours du pique-nique Salie33 jure qu’ils ont chanté.

Il y a eu deux changements en première mi-temps, Xavier à la place de Nico et Kévin à la place de Ben, puis une interversion Bast/Kévin sur le terrain.
Pour débuter cette seconde mi-temps, la défense qui a terminé la première mi-temps est reconduite, les deux milieux défensifs deviennent Ben et Kévin, Orignal remplace Lionel dans le couloir droit, Bast en milieu organisateur qui garde la balle enfin Nono remplace Drive en pointe pour le premier quart d’heure.

Ces changements placent des joueurs à des postes où ils ne sont pas forcement à l’aise et rapidement, les Nantais gagnent la bataille du milieu de terrain et mettent la pression sur les buts bordelais, mais gardien et défenseurs veillent, et quand tout le monde est battu, la barre nous sauve.
Les positions offensives bordelaises sont désorganisées, les girondins perdent rapidement les ballons. Pourtant deux actions à retenir, mais à chaque fois, Nono et Bast bien décalés sur le coté droit choisissent de tirer plutôt que de mettre la balle en retrait.

Désorganisé et un peu perdu, le milieu de terrain bordelais tente de se remettre en place, Nono revient à la recup au côté de Ben, Drive remplace Kévin et reprend l’attaque, Lionel remplace Vin’s dans le couloir gauche.
Toujours dominés dans la possession de balle, mais finalement peu inquiétés, les girondins tiennent mieux la balle en attaque, et sur un nouveau contre, trouvent une nouvelle fois la faille. Balle en cloche de Ben aux abords de la surface, vers Lionel qui de façon acrobatique lobe le gardien nantais. Piqués une nouvelle fois à vif, les Nantais nous offrent une nouvelle fois une bien jolie égalisation.
Alors que je sens l’équipe aux bords de la rupture, les Nantais touchent encore les poteaux, mais le troisième but de Vin’s (rentré à la place d’Orignal) nous fait beaucoup de bien.

Afin de conserver l’effet comique, la phrase suivante doit être lue telle que la prononcerait Eugène Saccomano :

Vin’s décalé sur le coté droit déclenche une frappe monumentale de plus de 20m, qui catapulte la balle au fond des filets.

Voilà la lecture peut reprendre de façon normale :

Bordeaux retrouve sa compo de début match, à l’exception de Cédric qui laisse sa place à Nico. Bordeaux joue mieux et fait enfin circuler la balle, ce qui amène quelques occas., mais le score n’évoluera que sur une percée de Bast qui après avoir effacé deux fois le gardien déclenche un tir de minime, qui a mis tellement de temps à atteindre le but, un peu comme si le ballon réfléchissait s’il devait ou non rentrer dans le but.

Voilà l’arbitre siffle la fin et les girondins réalisent l’exploit et remportent le premier trophée de l’alliance atlantique.

Ensuite est venu le temps de se restaurer, sur les bords du lac de Créteil, pour l’occasion, chips, sandwichs, boissons, tartes étaient de la partie. Ca parle du match, des expériences de déplacement, des autres associations que chacun a côtoyées. Puis vient le temps de se séparer, en remerciant chaque acteur nantais et bordelais pour ce bel après-midi.

Merci NONO

Les deux équipes

Esprit Canari

MB IDF

debout : vince, fumiboy, orignal, cpetiteuf, lionel, xavier
assis : tarao, drive151, dick byrne, gibaldipontin, nono, ben-becker
couché : ritalnicktout, waooooo


MB IDF 4 – 2 Occifans (21/03/2004)

N° 2 : 21/03/2004 Amical : MB IDF 4 – 2 Occifans (nono, nono, nono, drive151)

Compte-rendu

Nous voici donc à nouveau réunis, en ce dimanche 21 mars, pour un match contre les Occifans (assoc des supporters de Toulouse).
Après la déconvenue messine, le président s’étant auto-licencié du poste d’entraîneur, je reprends donc les rênes pour cette rencontre face à Toulouse.Le point de rendez-vous est le parc des sports de Choisy vers 14h45. Lors du dernier CR je sais que la description de l’arrivée des joueurs a suscité beaucoup d’engouement, mais pour des raisons techniques et surtout parce que je suis arrivé en dernier, je ne pourrai pas le refaire.

Je rejoins donc, le groupe bordelais composé de :

Jérôme (jéjé le nantais)
Eric (Marseillais)
Nico C.
David ((djikstra)
Philou (drive151) et un pote à lui
Bast notre italien, toujours avec ses lunettes de soleil.
Nono

A ceux-ci se sont rajoutées 2 de nos connaissances sur place, ce qui va nous permettre de faire un 8 contre 8. Le premier, neutre, est donné aux toulousains, le second, Claude, est un monsieur de 74 ans, supporter girondin, et pour lequel on a beaucoup d’admiration car il joue tous les dimanches avec nous.

Alors que le derby allait commencer, la tension était telle que le début du match fut repoussé par une averse de grêle . On se met à l’abri et une fois l’accalmie revenue, on commence le match.La compo de l’équipe : Jéjé dans les buts, Eric, Nono, et le pote de drive151 en défense, Claude, Bastien, David au milieu et Philou en attaque.

Dans les tribunes, enfin sur le bord du terrain, les supporters des MB-IDF sont venus en nombre, car on compte pas moins de deux supporters Marine et blanc (bah 2 c’est mieux que 0) : Carine (Salie33) et Cedric. P.

Les bordelais dominent ce début de match, se créant les meilleurs occas., mais on tombe sur un bon gardien, on pourrait même dire un très bon gardien, euh finalement un très très bon gardien.

Comme souvent dans ces cas là, sur sa première occas., les occifans ouvrent le score.
Mais les marines et blancs ne se découragent pas et repartent à l’attaque, mais le gardien il est toujours aussi fort.

A ce moment-là, arrive le premier tournant du match sur une frappe anodine, gêné par le soleil et une rafale de vent (ça c’est lui qui le dit) notre gardien se fait lober, façon Ramé en équipe de France, mais avec beaucoup moins de classe, en fait comme une grosse buse. Ce deuxième but nous coupe un peu les jambes, la fin de la mi-temps est plus délicate, on a du mal à garder le ballon, on n’a plus vraiment d’occasion. Les Occifans deviennent de plus en plus dangereux et ont les meilleures occas. (Faut dire aussi que le libero a tendance à trop monter, mettant en danger l’équipe). M’enfin il n’y aura qu’un avertissement, avec un poteau 0-2 à la mi-temps.

La seconde mi-temps débute, dans le même dispositif, mise à part l’inversion entre Philou et Nono. Toulouse nous propose alors une grosse défense et procède en contre, mais heureusement pour nous, ils s’emmêlent un peu dans les derniers mètres. De leur coté, les bordelais tentent d’enflammer le match, mais c’est pas très fluide. Bref, rien à signaler avant les dix dernières minutes, sauf que le gardien il est vraiment fort.

Donc arrivent les dix dernières minutes, où vont se dérouler le deuxième, troisième et quatrième tournant du match.
Il reste moins de 10 minutes, toujours 2-0 pour les occifans, quand tout à coup, Bast tente une énième frappe, alors que tout laisse à penser que le gardien toulousain va se saisir une nouvelle fois du ballon, coup de théâtre, il ne fait que le repousser dans la direction du Nono qui tel un renard des surfaces reprend victorieusement et surtout un peu comme il peut le ballon, pour ramener le score à 2-1. (et voilà comment transformer un but de raccroc, en un chef d’œuvre).Sur la touche Nico donne de la voix pour révolter les MB-IDF. Et ça marche, à moins de 5 minutes de la fin, nouvelle frappe de Bastien, le gardien repousse sur Nono qui reprend, un peu comme il peut (là je crois qu’on tient une combinaison avec Bast, on va la travailler à l’entraînement). C’est toujours pas beau comme but mais ça fait 2-2.Le temps continue de s’écouler, on lâche rien, l’équipe continue de se positionner haut sur le terrain, et à prendre des risques, jusqu’à la dernière minute. Justement, dans cette dernière minute, David déborde côté droit et adresse un centre en retrait, voyant le ballon arrivé, je tente ma chance, et ça fait 3-2, et comme dirait Lilian Thuram : « tout peut arriver dans le foot », même moi qui mets un triplé.

Enfin, dans les arrêts de jeu, Philou marque le plus beau but bordelais (il élimine le gardien et enroule sa frappe dans le but vide), clôturant la marque à 4-2, rendant la défaite un peu sévère pour les occifans, mais méritée.

Fin du match, serrage de mains, ça discute, puis pour les plus motivés, on se refait un petit match tranquille, en mélangeant les équipes.
Ce qui permet à Cédric, Nico et même Salie33 de jouer. A noter que la demoiselle s’est payé le luxe de faire une intervention défensive impeccable sur Philou, un passement de jambe au milieu, et une reprise en demi-volée, obligeant le gardien, vous savez celui que je dis qu’il est fort depuis le début, à la parade.

Merci NONO

Les deux équipes

Occifans

MB IDF

debout : ritalnicktout, nono, jeje le nantais, djikstra
assis : lionel, eric-marseillais, drive151, claude
absent sur la photo : dick byrne


MB IDF 1 – 9 Metz Capitale (21/12/2003)

N° 1 : 21/12/2003 Amical : MB IDF 1 – 9 Metz Capitale (vince-pote-1)

Compte-rendu

Dimanche 21 décembre 2003
Parc Interdépartemental des Sports . Plaine Nord
Match amical
Marine et Blanc IDF-Metz Capitale : 1-9
Terrain gras, temps pluvieux

Les girondins se retrouvent sur le parking. En pleine forme car tous se sont couchés à 20h30 sur les conseil de notre président qui pour l’occasion a revêtu sa facette de coach façon Guy Roux.

Au rendez vous, Nico, Peusnoo, Nono et notre recrue nantaise le Bu.
Avec les boissons , les oranges et les tartes
parce que Nico il a oublié le flan du Bu chez lui, mais il y une rumeur qui dit qu’il l’aurait mangé.
Puis arrive Cédric, l’allure sportive, survet girondins, sac girondins, par contre ferme vite ta portière parce que les 20 paquets de clopes dans le vide poche ça casse l’image.
Vince et ses 3 potes, on fait les présentations.
Puis notre star italienne Bast dans sa 306 16s, lunette de soleil, tenue sport et la petite touche finale le menu best of à la main. Ah quelle classe c’est italiens.

En face 1 messin. Heureusement pour lui les autres sont arrivées et malheureusement pour nous, peut-être qu’a 7 contre 1 on aurait pu jouer le nul.

Une fois le terrain choisi (tiens sur celui la il y a une flaque de moins !), les deux équipes s’échauffent quelques peu. Et notre coach nous tiens son discours d’avant match ainsi que la tactique employé.
Des volontaires pour aller dans les buts….. parlez plus fort on entend rien…. bon personne c’est Nono qui s’y colle.
Des défenseurs….. ouais c’est pas mal mais ça va faire un peu juste. Bon au final une défense à trois avec le Bu, Peusnoo et un des potes à Vince.
Au milieu Bast et l’autre pote de Vince (scusez j’ai oublié les prénoms) et en pointe Vince fera office de Darcheville.
Sur le banc Cedric, Nico et Greg-Martin qui arrive un peu plus tard.

Bon la première mi-temps fut un désastre. On n’arrive pas à se trouver, on va pas sur le ballon, le gardien il arrête rien, et Metz joue bien.
A 4-0 le coach change de tactique, il prend les buts permettant au Nono d’aller sur le terrain. Bon ça donne deux timides occasions, mais un super arrêt du gardien de Metz.
6-0 à la mi-temps comme le dit s’y bien le prez c’est un échec.

Mais la seconde mi-temps sera d’une toute autre qualité.
Les marines et Blanc prennent le jeu à leur compte, on voit de la construction, des occaz mais pas de buts. En face Metz gère parfaitement son avance procédant par contre.
Le Bu s’avère bien meilleur dans les buts et nous sort quelques parades, en défense Nico et Cédric aidé alternativement par Peusnoo ou un des pote à Vince font un bon travail.
Le trio offensif composé de Bast, Vince et moi même devient dangereux mais pas du tout efficace, mais alors pas du tout. Notre but en est l’image parfaite, l’action est belle : passe à raz de terre dans la largeur du terrain, le premier attaquant (c’est moi) laisse filé pour le second qui reprend comme elle vient (Vince nous donnera le nom du buteur). Bon ensuite le ballon est contré, le gardien en voulant la sortir la met dans le but …

Bon après il y a pas mal d’occaz, une pour illustrer l’impuissance bordelaise, un ballon en retrait à deux mètres des buts qui ne demandait qu’à rentrer fut finalement satelliser par Nono
Voilà pour le grand moment de solitude, où tu scrute le sol désespérément cherchant un élément extérieur pouvant expliquer cet échec…

Voilà fin du match, on se serre la main, quelques photos souvenir, puis on va se restaurer, discuter des expériences de déplacements, de pourquoi pas créer un championnat des groupes de supporters de IDF….

En conclusion, on a rencontré une nouvelle association bien sympathique, avec qui espérons le on fera des déplacements.

Merci à eux de s’être déplacé et puis à la prochaine…..promis on va s’entraîner.

Merci NONO

Les deux équipes

Metz Capitale

MB IDF

debout : vince-pote-1, peusnoo, nono, jeje le nantais, vince-pote-2
assis : vince, cedlaf, dick byrne, ritalnicktout