Jouons Ensemble : 1er (11/06/2005)

11/06/2005 Jouons Ensemble : 1er sur 16

J1 : MB IDF 2 – 1 Les Licornes Blanches (salie33, salie33)
J2 : MB IDF 1 – 1 PSG Club Picardie 2 (denilson)
J3 : MB IDF 3 – 0 Metz Capitale 2 (bébert, bébert, bébert)
1/4 finale : MB IDF 1 – 0 EMP Monaco (bébert)
1/2 finales : MB IDF 2 – 0 Hexagones (denilson, xavier)
Finale : MB IDF 2 – 1 ASSE les Ch’tis Verts (x, fatima)

Compte-rendu

Pas de compte-rendu

MB IDF

debout : kasta, x, denilson, nono, xavier, x, x
assis : dick byrne, x, ptite gégé, tarao, salie33


Tournoi Julien Da Silva : 8eme (05/06/2005)

05/06/2005 Tournoi Julien Da Silva : 8eme sur 14

J1 : MB IDF 0 – 0 Blue Boys Troyes
J2 : MB IDF 3 – 2 Rouge et Bleu Lyon
J3 : MB IDF 3 – 0 Esprit Canari
J4 : MB IDF 0 – 1 Sang et Or Lens
J5 : MB IDF 0 – 2 OM 93
J6 : MB IDF 1 – 0 Armada Châteauroux
8eme finale : MB IDF 2 – 1 Metz Capitale (vince, vince)
1/4 finale : MB IDF 1 – 1 (tab 0-2) JDS ASM (vince)
1/2 finales perdants : MB IDF 2 – 3 Infernis Monaco
7eme place : MB IDF 3 – 3 (tab 2-3) Club Brésil

Compte-rendu

6eme tournoi inter supporters de Montereau, dimanche 5 juin 2005

14 équipes présentes match de 10′ équipe de 7 joueurs

Groupe A : MB IDF, Blue Boys Troyes, Rouge et Bleu Lyon, OM 93, Sang et Or Lens, Armada Châteauroux, Esprit Canari Nantes

Groupe B : Club Brésil, Infernis Monaco, Copains de Julien, JDS ASM, Grand Sud Paris, Metz Capitale, Lorient

12 joueurs présents : Sam, Yul, Cyrille Gibaldipontin, Nono, Nico C, Renaud (coach), Salie, Momo, Max, Vince, Seb et Mattinho

1er match : 0 – 0 Blue Boys Troyes
On a mis en place une équipe pour jouer le 0-0. Pas de prises de risques, sérieux derrière. On obtient tranquillement le match nul.
On démarre mieux que l’an passé où on avait perdu d’entrée face à Club Brésil.

2eme match : 3 – 2 Rouge et Bleu Lyon
On retrouve l’équipe qu’on avait éliminée en 1/4 finale l’an passé. Les lyonnais étaient moins forts. On gagne assez facilement. On mène rapidement 2-0 puis 3-1.
Le coach fait tourner l’équipe. Tout le monde rentre. Fin de match difficile, on encaisse un second but mais sans incidence.

3eme match : 3 – 0 Esprit Canari Nantes
On va enfin pouvoir prendre notre revanche sur les canaris. Avant le match, ils chantent, grave erreur. On fait un grand match, très collectif, du beau jeu, du mouvement. Une victoire assez facile et une « belle rouste ». Cuits Cuits Cuits les canaris sont cuits !!!

4eme match : 0 – 1 Sang et Or Lens
Le début de la mauvaise période girondine. Excès de confiance après le beau match face aux nantais ? Le coach fait tourner l’équipe. Une erreur défensive coûte le match, je m’auto félicite pour avoir été pris de vitesse facilement par l’attaquant lensois. On a eu quelques occasions mais on n’a pas réussi à revenir au score.

5eme match : 0 – 2 OM 93
On retrouve l’équipe qu’on avait éliminée en 1/2 finale l’an passé.
On a donné le bâton pour se faire battre. Les marseillais n’ont rien montré ou pas grand-chose. Une grosse erreur de défense coûte le 1er but. Le second est anecdotique. La confiance n’est plus là !!! Les têtes sont basses. Faut vite se reprendre.

6eme match : 1 – 0 Armada Châteauroux
Il faut se reprendre. Dans la difficulté et en ayant réussi à faire tourner on gagne 1-0. Mais, il n’y aurait rien eu à dire si on avait perdu. La pause arrive au bon moment. Direction la buvette pour un « diététique » saucisse frite.

Classement du groupe A :
1. OM 93 5V – 1N
2. Troyes 3V – 2N – 1D
3. MB IDF 3V – 1N – 2D

On termine 3eme de la poule. On est qualifié comme toutes les équipes (sauf les deux premiers de poule Club Brésil et OM 93) pour les 8eme de finale.
On affronte le 6eme du Groupe B et, retrouvailles avec nos amis de Metz Capitale.

8eme de finale : 2 – 1 Metz Capitale
Début de match à l’image de notre fin de parcours en poule, dramatique. On est rapidement et logiquement mené au score. On file tout droit vers l’élimination. Et là, coaching gagnant de Renaud ou hasard : il fait rentrer Nono. Tout de suite l’équipe repart de l’avant. Vince égalise, les messins prennent un coup sur la tête. A la dernière seconde, sur un corner de Max, Vince nous offre la qualification.
On va affronter JDS ASM qui avait fini 2eme de sa poule (4V – 1N – 1D face à Club Brésil) mais qui a eu un mal fou à sortir Armada Châteauroux victoire aux tab.

1/4 de finale : 1 – 1 JDS ASM (tab 0 – 2)
L’équipe type est mise en place : Sam – Max, Yul, Nono – Matt, Momo – Vince.
On fait un gros match. Le meilleur de notre journée !!! Malheureusement, une nouvelle erreur défensive nous coûte un but. On revient bien. Max se fait descendre dans la surface par le gardien. Vince tire le penalty et égalise d’une frappe superbe. En fin de match, on rate des belles contre attaques de Vince ou Max. La décision se fera aux tirs aux buts.
1er tireur : Vince, frappe au dessus / JDS ASM but
2eme tireur : Momo, arrêt du gardien / JDS ASM frappe sur le poteau
3eme tireur : Nono, frappe « molle » sur le gardien, on est éliminé !!!

1/2 finale des perdants : 2 – 3 Infernis Monaco
On finit en roue libre. Ceux qui ont moins joué sont sur le terrain. On fait un match sérieux dans une bonne ambiance. A noter les chants de supporters déchaînés de Nantes et Metz : « Gros Nico » « Gros Nico » « Gros Nico » !!!

Match de la 7eme place : 3 – 3 Club Brésil (tab 2 – 3 )
Le remake de la finale l’an passé mais seulement pour l’honneur de la 7eme place.
La surprise est venue en 1/4 de finale avec la victoire de Paris sur le Club Brésil.
Rien à dire sur une « parodie » de football. Match joué dans une belle camaraderie il n’y a pas de défense. Les buts pleuvent. Alors qu’on mène 3-2, on décide de laisser marquer les brésiliens pour jouer une séance de tirs aux buts.
1er tireur : Nico, arrêt du gardien / Club Brésil but
2eme tireur : Sam, but / Club Brésil poteau
3eme tireur : Momo, but / Club Brésil but
3eme tireur : Vince, « panenka » sur le gardien / Club Brésil but

On termine à la 8eme place.
C’est l’équipe de JDS ASM qui gagne le tournoi en battant en finale 1-0 Lorient.
Paris finit 3eme devant l’OM 93.
A noter la 10eme place de l’Esprit canari Nantes et la 12eme place de Metz Capitale.

Bilan : Très bonne ambiance. On n’a pas réussi le même exploit que l’an passé. On se fait éliminer sans perdre par le futur vainqueur.
Très bon coaching de Renaud qui a fait jouer tout le monde.
Peut-être que Salie est un peu dessus car elle a peu joué. Sur les quelques minutes sur le terrain, elle n’a pas touché beaucoup de ballons.

A noter les gros lots remportés par des bordelais : Nico le maillot dédicacé de Micoud (Brême) le maillot d’Arsenal pour Sam et, le plus beau, le maillot dédicacé de handball des féminines d’Issy les Moulineaux pour Nono.

Pour moi, le meilleur girondin fut Vince, meilleur buteur de l’équipe avec 8 buts.
Si on avait pu compter sur nos deux bons défenseurs (Cédric et TaraO), on aurait pu aller au bout. Mais avec des si, Bordeaux gagnerait la Ligue des Champions.

Merci à tous les joueurs bordelais présents, j’ai passé une superbe journée.

Merci GIBALDIPONTIN

MB IDF

debout : mattinho, el cubi, nono, momo, vince
assis : gibaldipontin, yul, dick byrne, waooooo, salie33
absent sur la photo : beuce, max


TAA : MB IDF 2 – 3 Esprit Canari (17/04/2005)

N° 9 : 17/04/2005 TAA : MB IDF 2 – 3 Esprit Canari (vince, max)

Compte-rendu

Victoire des Nantais 3-2.

On peut porter réclamation sur la victoire des nantais.
En effet, avant le match, ils ont recruté 2 joueurs dont un attaquant qui nous a fait très mal !!!
On n’a pas forcément perdu contre l’esprit canari mais contre une équipe “renforcée”.

Ceci dit ce n’est pas une excuse !!!
On avait frôlé la catastrophe face à Metz (victoire difficile 3-2).
Cette fois-ci cela n’a pas suffit, on était meilleur que les Nantais mais seulement sur le papier.
On a perdu tactiquement.
Ils ont joué tous derrière avec seulement leur recrue offensive devant.
Ils marquent 3 buts sans nous mettre en danger : 1 superbe coup franc, 1 lob suite à une touche où on avait oublié de suivre leur attaquant, une glissade de ZouZou sur le 3eme but alors qu’on jouait notre va-tout.
On a manqué de vitesse, on a buté constamment sur leur défense, on s’est fait « bouffé » à la récupération du ballon. Leur seul attaquant arrivait à garder le ballon malgré 4 défenseurs.

Buts : Nantes (0-1), Vince (1-1), Nantes (1-2), Nantes (1-3), Max (2-3)

Rappel : On est tous là pour s’amuser, il serait bien que certains y pensent quand on joue !!! Le but est de gagner bien évidemment MAIS aussi de faire jouer tout le monde !!!

Félicitations aux Nantais pour leur victoire !!!

Merci GIBALDIPONTIN

Les deux équipes

Esprit Canari

MB IDF

debout : tarao, waooooo, zouzou, nono, momo, xavier, vince, max
assis : pam, gibaldipontin, big, lionel, yul, blacksheep
absent sur la photo : dick byrne


MB IDF 3 – 2 Metz Capitale (06/02/2005)

N° 8 : 06/02/2005 Amical : MB IDF 3 – 2 Metz Capitale (mattinho, david, big)

Compte-rendu

Date : Dimanche 6 février 2005
Lieu : Parc interdépartemental des Sports de Créteil
Terrain : stabilisé
Temps : froid et sec
Spectateurs : petite chambrée (1 supportrice bordelaise)

Equipe de départ :
Sam
Cyrille – TaraO – Yul – Sébastien
Xavier – PAM – Vincent. P – Hadrien
Nono (cap.) – Mattinho

Remplaçant : Maxime, Nico C, Alex Kid, david

Absents : Lionel, Zouzou, Vince, Cédric, Peusnoo, David DJ, Momo, …

Coach : Renaud, Nico C

Merci aux coachs qui ont permis à tout le monde de jouer.

1ere mi-temps :

Début de match catastrophique des bordelais.
Personnellement, je suis à la rue “complet”.
Notre milieu de terrain est dominé. On n’arrive pas à enchaîner.
C’est du n’importe quoi. Nico n’est pas du tout content et je le comprends !!!
Par chance, Metz ne marque pas.
Suite à une sortie “spéciale” de Sam sur un coup franc, nous sommes sauvés par la barre.
Petit à petit, notre équipe se réveille, prend la direction du jeu.
Sur une des premières occasions, on ouvre le score par Mattinho d’une belle reprise sur un coup franc de david.
On continue notre pressing jusqu’à la pause mais un manque de spontanéité nous empêche de marquer un second but.

2eme mi-temps :

Le match est équilibré. Je dirais plutôt une légère domination bordelaise.
A la suite d’un beau mouvement, passe magique de Mattinho pour David qui marque (2-0).
Les messins n’abdiquent pas. Sur un corner, une tête messine s’écrase sur la barre transversale. A noter, plusieurs arrêts décisifs de Sam qui est en pleine bourre (comme Ramé actuellement).
De notre côté, Yul est partout sur le terrain, il colmate les brèches, il donne tout. Notamment, un bon ballon aux messins qui réduisent le score (2-1). Eh oui !!! On ne relance jamais dans l’axe. Mais, vu le travail qu’il effectue, personne ne lui en veut.
Suite à ce “cadeau”, les messins y croient.
Mais, Bordeaux reste dangereux.
On loupe le coche en touchant la barre transversale sur une tentative de lob.
Finalement, sur une des rares actions bien construites on reprend 2 buts d’avance (3-1) : relance de Gibaldi, Xavier donne à Maxime, passe superbe de Maxime pour david qui marque.
A 3-1, les coachs font tourner.
Nico C se fait rentrer sur le terrain, à noter qu’il a vendangé une belle occasion en reprenant de volée un ballon dans la surface au rugby il aurait marqué 3 points.
Tarao sort ce qui désorganise la défense.
Notre équipe est “coupé” en deux, derrière on laisse de grands boulevards.
Sur l’un deux, Yul commet une faute dans la surface. Penalty !!!
Sam continue le match parfait en repoussant le tir messin (pas très bien tiré il faut dire).
Finalement, dans les arrêts de jeu, les messins réduisent le score malgré une nouvelle parade superbe de Sam (3-2).

Bilan :

Belle équipe de Metz qui sait bien renforcer par rapport au dernier match gagné 9-1 par les bordelais.
Objectivement, les messins ne méritaient pas de perdre.
On n’a pas fait un très grand match, on n’a pas très bien joué.
Pourtant, ils étaient relativement faibles derrière.
En jouant plus vite devant on aurait pu marquer beaucoup de buts.
Il faut noter qu’il nous manquait toute notre escouade offensive : Lionel, Vince, Momo, …
Ce qui est intéressant, c’est quand n’étant pas très bon, on gagne quand même.

Homme du match : SAM

Prochain match :

A priori, fin février contre nos amis stéphanois.

Merci GIBALDIPONTIN

Les deux équipes

MB IDF

debout : dick byrne, el cubi, big, tarao, david, kidxela, xavier, gibaldipontin, beuce
assis : mattinho, yul, h@ddict, pam, nono, waooooo
absent sur la photo : max


TAA : MB IDF 5 – 2 Esprit Canari (28/11/2004)

N° 7 : 28/11/2004 TAA : MB IDF 5 – 2 Esprit Canari (djikstra, djikstra, vince, mattinho, vince)

Compte-rendu

Il fait un temps magnifique pour les anglais en ce dimanche 28 novembre 2004. C’est pas grave, je mets le scoot en mode hydroglisseur et 30 minutes plus tard me voilà devant la porte du stade où attend patiemment la dream team. Elle n’est pas au complet ce qui explique que le prez a encore son portable greffé à l’oreille, à moins qu’il n’appelle son barbier qu’il n’a pas vu depuis au moins 10 ans.

Direction le bord de la pelouse. Premières impressions : c’est mouillé et boueux. Très boueux. Je m’inquiète pour les appuis dans la surface et me dis que finalement si je rate quelques dégagements j’aurai au moins une excuse. En entrant dans le couloir des vestiaires nous croisons quelques joueurs qui apparemment ont fini leur bain de boue. Un “allez Paris” fuse dans le lointain. 3-0 sera l’unique réponse puis plus rien, merci Vince.

Préparation. Première surprise nous apprenons que Murielle jouera dans les buts. Puis le prez efface le tableau et nous explique que c’est la composition de l’équipe qui vient de jouer et que Murielle est partie depuis longtemps. Dommage si ça se trouve, elle était jolie Murielle, avec ses dessous de dentelle, son short moulant et ses crampons vernis, moulés eux aussi.

Sam dans les buts. J’en ai marre de toujours jouer à la même place mais je dis rien. Cyrille à droite, Cédric en libéro avec notre mercenaire Yul juste devant lui, Peusnoo arrière gauche, Zouzou et Matt milieux défensifs, Nono et Lionel sur les ailes, David en numéro 10 et Vince seul devant. Rassurez-vous, il ne le restera pas longtemps.

Comme le disait Mattinho, le Prez nous avait dit que les canaris étaient remontés comme des pendules (un peu comme la pendule de ma mamie, toute les heures il y avait un p’tit oiseau qui sortait, par contre ça faisait pas cuit cuit mais coucou). C’est pas grave s’ils sont remontés on va les démonter on est là pour ça. La tactique : ils vont partir (quand ils arriveront parce qu’à l’heure du briefing ils étaient toujours pas là) à fond alors soyez sur vos gardes.

La consigne est de ne sortir qu’après 30 minutes de jeu. Soit ! Les premiers canaris arrivent et gentiment échangent un fanion avec notre prez qui n’avait pas prévu le coup. Heureusement nous avions apporté un peu de millet et un os de seiche, si vous avez eu des canaris chez vous, vous savez l’effet que ça leur fait. (ils chantent plus fort et chient encore plus qu’avant).

A propos de chiure, je sais pas s’il y a eu un troupeau de vaches qui squattait la surface mais une fois les pieds dedans ça me rappelle tout de suite l’Auvergne. Entrée des artistes, salut, ptit coucou à la caméra et la pensée du prez montrant son derrière à qui veut le voir (et l’entendre parfois) me traverse l’esprit. Il va pas le faire quand même ? Non. Il est trop nerveux pour ça apparemment. C’est bien le seul d’ailleurs.

En fait d’attendre 30 minutes il nous en faut 4 pour planter le premier but. Le prez râle. Extraits de ce qu’on entend du bord de la touche :

Le prez : bordel je vous avais dit d’attendre ! Qui a marqué ? j’ai rien vu je téléphonais.

Nous : c’est David.

Le Prez : David tu sors ! Non mais t’as vu ça où ?

David : appelle Tarao il va te le dire…

Ensuite on enchaîne. Les débordements de Lionel font merveille, grâce aux relais de David (avec écrans à gogo, feintes de passe, passements de jambes, et j’en passe, impair et manque le cadre parfois…) et le match suit son court. On est vite à 3-0. Puis un moment d’illumination des canaris vient faire que l’un d’eux se retrouve pratiquement seul devant moi et ne trouve rien d’autre à faire que de marquer. Rageant je la dévie mais pas assez, je pense que les cages étaient mal centrées, d’habitude elles sont un peu plus à gauche…

Ensuite, il me semble que c’est le 4ème but, dites moi si je me trompe, mais voilà t-y pas que Yul part comme un furieux balle au pied, efface une vingtaine (au moins) de nantais, centre et but ! Alors là qui a marqué excusez moi je n’ai retenu que la chevauchée fantastique de Yul (on entendait même un harmonica dans les tribunes). Le Prez sur la touche exulte en levant les pouces à l’attention de Yul qui remonte tout le terrain, un peu essoufflé mais hilare comme un type qui vient de faire un sale coup. Les canaris sont défaits. Le coup de boutoir assassin, le but qui les enfonce un peu plus dans la boue jusqu’à la garde. A propos de garde-boue il faudra que je pense à changer ceux de mon scoot tiens.

Mi-temps. Nous rejoignons le Prez tout sourire, deboue, pardon, debout devant son banc. 4-1 à la mi-temps, que dire ? Qu’on va pouvoir se reposer un peu en deuxième ? Que nenni non point. Nous voilà repartis 5 minutes après sous les consignes de l’arbitre.

Les nantais plantent un deuxième but. L’est pour moi celui-là. Les nantais semblent un peu plus conquérants. Il est vrai qu’avec toute l’énergie que nous avons dépensé en première mi-temps, la fatigue se fait sentir un peu plus vite de notre côté. Ils enchaînent les débordements, les centres mais rien n’y fait. Ils se cassent le bec sur la défense ou sont maladroits devant le but. Un timide coup-franc vient me réchauffer les gants et quelques frappes lointaines finissent de me rassurer quant aux velléités offensives de ces petits bestiaux plumés, se déplumant au fur et à mesure que le temps s’égraine… s’égrène pardon.

Le coup de grâce, 5ème but qui file dans leurs filets et les achève. Cela dit le gardien adverse peut se vanter de quelques magnifiques arrêts, il n’a pas à rougir de sa prestation, il a fait ce qu’il a pu. Coup de sifflet final, cris de joie qui résonnent encore dans le ciel de Charenton-les-bains (de boue). Deux étoiles brillent dans ce même ciel et viennent se poser sur nos maillots, pour sceller les deux victoires consécutives du Trophée Alliance Atlantique, j’arrête là mes envolées lyriques et remercie tous ceux qui étaient présent et je tiens également à remercier les responsables du stade pour l’accueil chaleureux qu’ils nous ont réservé.

Merci WAOOOO

Les deux équipes

Esprit Canari

MB IDF

debout : vince, cpetiteuf, djikstra, yul, xavier, zouzou, nono, lionel
assis : dick byrne, waooooo, peusnoo, gibaldipontin, mattinho, beuce


MB IDF 5 – 8 Club Brésil (06/09/2004)

N° 6 : 06/09/2004 Amical : MB IDF 5 – 8 Club Brésil (christophe, nono, christophe, ritalnicktout, nono)

Compte-rendu

Terrain : Parc interdépartemental des Sports de Créteil

Match : 7 contre 7 2 X 45′

MB IDF : Waoou, Nono, Gibaldipontin, Yule, Bastien, Nico, Christophe, copian de Yule, Zouzou

1ere mi-temps : domination totale de Club Brasil qui joue facile.
Ils vont trop vite pour nous.
Le score enfle rapidement.
Heureusement, notre gardien et les poteaux nous sauvent de la déroute.
De plus, le score acquis, Club Brasil joue un peu trop facile.
Score : 2 – 7 buts de Christophe et Nono

2eme mi-temps : le réveil des bordelais
Club Brasil baisse de niveau : fatigue ou tranquille car trop facile pour eux ?
On gagne la mi-temps 3 – 1 buts de Christophe, Bastien et Nono.
On loupe pleins de buts faciles en fin de match.
Il faudrait que les attaquants apprennent à donner le ballon au lieu de tirer bêtement. Un centre en retrait ce n’est pas dur !!!
A noter, un énorme raté de Nono, seul à 2 mètres du but.

Bilan : Match d’entraînement difficile pour nos couleurs. Bonne ambiance.

Merci à Jeff le nantais pour son arbitrage.

Mais il faudra une mobilisation plus importante des troupes MB IDF pour espérer conserver le trophée atlantique.

Prochain match : Dimanche 28 novembre 13 heures même lieu

Merci GIBALDIPONTIN

MB IDF

équipe : christophe, gibaldipontin, dick byrne, nono, ritalnicktout, waooooo, yul, zouzou


MB IDF 1 – 2 Supporters de Bordeaux (14/08/2004)

N° 5 : 14/08/2004 Amical : MB IDF 1 – 2 Supporters de Bordeaux (vince)

Compte-rendu

Pas de compte-rendu

MB IDF

équipe : cpetiteuf, djikstra, gibaldipontin, lionel, dick byrne, nono, ritalnicktout, tarao, vince, waooooo