Lens – Bordeaux (08/11/2014)

Lens – Bordeaux (08/11/2014)

Lens – Bordeaux (08/11/14)

N° 259 : Lens 1 – 2 Bordeaux (08/11/14) / Stade de la Licorne (Amiens)

Compte-rendu

Allez je me lance dans un CR !

En ce samedi 8 novembre 2014, les Girondins de Bordeaux jouent un match de L1 contre le Racing Club de Lens et nous font voyager à Amiens. Pourquoi Amiens me direz-vous ? La réponse nous vient du brillant comité d’organisation de l’Euro 2016 et est résumée dans l’image suivante :

Les mecs de l’orga se sont donc dit ” Bon, les Bretons c’est des alcoolo et à l’Est de Paris c’est des bosches, pas la peine de rénover des stades chez eux. Et si on se limitait à 5 endroits et qu’on y foutait 2 stades en même temps à chaque fois ?”
Du coup, 2 stades dans le Sud-Est, 2 à Paname, 2 en Rhônes-Alpes, 2 dans le Sud-Ouest ( on va quand même mettre des belles villes, un Euro à Sainté et à Lens ça va deux minutes ), et 2 dans le Nord. Voilà comment Bollaert est en travaux et qu’on se retrouve à jouer au Stade de la Licorne.


(copyright Riko)

Rdv donc à 13 heures pour le dep’ en car le plus court de la saison. Quelques membres sont en retard, y compris moi, et on décolle pour Amiens où beaucoup d’entre nous vont faire ce stade pour la première fois.
Pas mal d’anciens et aussi quelques nouvelles têtes dans la composition du bus. Le trajet se passe bien, le tchitchi (comestible) est dégueu et le thème du bus respectés par pas mal de MB qui nous gratifieront d’un nouvel organe fort bien membré (miam, allez ça c’est fait).

Pas de surprise sur le trajet, et on arrive à Amiens bien en avance. Passage tranquille par la fouille et on s’installe dans le parcage. Alors, le stade, comment dire ?

Architecture fort originale, ma foi, puisque l’architecte a décidé de mettre 30 rangées de siège et d’ajouter une espèce de verrière d’environ 3 fois la tribune pour faire croire du parking visiteur qu’on est à l’Allianz Arena. Pas con. Ceci dit je suis mauvaise langue car ça change quand même de tous les nouveaux stades construis récemment, carrés à deux étages sans âme qui se ressemblent tous.

En tribunes, plutôt une ambiance correcte avec un parcage compact. Le parcage est carré et proche du terrain, avec une excellente visibilté ce qui est fort appréciable (mon 2e passe-temps la nuit est d’analyser tous les parcages français et de juger lequel est le meilleur, je vous ferai un powerpoint en 2020 quand je les aurai tous fait).

Côté Lens, il me semble que les groupes habituels de la Marek ne se déplacent pas à Amiens (arrêtez moi si je dis une connerie) car je n’ai vu aucun bachâge et l’ambiance était vraiment faible par rapport à Bollaert.
Par contre il faisait vraiment plus froid qu’aux deps estivaux de Montpellier, Reims et Guingamp ( en même temps, en novembre quand on a Guingamp … ben on a froid aux doigts… )
( allez ça c’est fait aussi )

Sur le terrain la jeunesse bordelaise et le grand père en défense centrale gagnent 2-1 ça fait plaisir. Malgré un arbitre bigleux.
A noter que les joueurs viennent nous saluer à la fin, qu’ils soient noirs, blancs ou jaunes !
(ah non … Koh me dit dans l’oreillette que les seuls jaunes au FCGB sont moi et thevy en tribunes )

Retour plutôt calme également et avec les chansons habituelles. D’ailleurs quelqu’un peut me filer les chansons sur le FCGB (pas celles de la oldschool, mais celles qui font un peu vintage du genre “Bordeaux, Bordeaux, l’équipe au maillot bleu” ) ?

Voilà Amiens, à jamais !

Prochains deps : Marseille un dimanche soir et Metz en semaine pour les courageux et ceux qui peuvent se le permettre. Sinon, tous à Nantes !

PS : les matchs le samedi à 17 heures, ça fait plaisir.

Merci WILL_BX


Lens – Bordeaux (17/04/2013)

Lens – Bordeaux (17/04/13)

N° 221 : Lens 2 – 3 Bordeaux (17/04/13) / Stade Félix Bollaert

Compte-rendu

Pas de compte-rendu


Lens – Bordeaux (11/05/2011)

Lens – Bordeaux (11/05/11)

N° 174 : Lens 1 – 0 Bordeaux (11/05/11) / Stade Félix Bollaert

Compte-rendu

Pas de compte-rendu


Lens – Bordeaux (15/05/2010)

Lens – Bordeaux (15/05/10)

N° 155 : Lens 4 – 3 Bordeaux (15/05/10) / Stade Bollaert

Compte-rendu

Pas de compte-rendu


Bordeaux – Lens (09/08/2009)

Bordeaux – Lens (09/08/09)

N° 119 : Bordeaux 4 – 1 Lens (09/08/09) / Stade Chaban Delmas

Compte-rendu

Le rdv vous pour ce premier déplacement de la nouvelle saison est donc organisé. L’heure de celui-ci était 9h.

J’arrive a 8h50 et je vois déjà présent Ludo, Youpla et Loic.

Youpla rale car Loic l’aurait réveillé en arrivant trop tot.

Arrive ensuite Réjane et Cub suivait de près par Duga et Nono.

Nous attendons tous Mario qui est en retard (heuuuuu Patrice plutot).

Donc une fois tout le monde présent la répartition des voitures ce fait comme suit :

Voiture 1 (voiture es gros) : Youpla, Ludo, Nono, Duga, Loic.
Voiture 2 (voiture des beaux gosses) : Patrice, Réjane, Cub, Pam.

Départ a 9h30.

Le début du voyage est calme et quelque discussions parte dans notre voiture. Réjane et Cub à l’arrière, Patrice et moi à l’avant.
Tout d’un coup nous n’entendons plus de bruit et donc nous voyons nos compagnons de l’arrière tout endormit.

11h30 l’on se dit qu’on s’arreterait bien un ptit peu. Donc arret sur une station après Tours, donc on appele l’autre voiture pour les prévenir.

Et là c’est le drame…

Pas de cafèt sur cette air d’autoroute, le temps de discuter de boire un coup 1/2 heure plus tard on décide d’aller voir à la prochaine aire s’il y en a une.

Donc on redémarre pour 40 km avec ce coup-ci Réjane conduit. Bon en fait on fait 5-6 km et l’on tombe dans un bouchon (t’as bien fait de conduire Réjane).

Arrivé à la cafète chacun choisit son menue (ludo a préfèrer les lasagne de la veille).
Tout d’un coup un vieux arrive…. “ba qu’est ce qu’il a son nez ?” On dirait qu’ilk a un cul à la place du nez…..

Voilà et c’est partit pour 20 minutes de délire sur le nez du pauvre vieux monsieurs pas très loin de nous, après le délire sur les sosies. Heinnnn Franck ?

Re départ arret suivant Bordeaux.

On arrive sur Bordeaux a 16h30. En gros on va passer l’heure et demi suivante à la boutique où chacun va acheter quelque chose.

18h direction Pey-berland pour se désaltérer

(la suite apèrs la sieste)

Merci PAM


Lens – Bordeaux (17/05/2008)

Lens – Bordeaux (17/05/08)

N°83 : Lens – Bordeaux (17/05/08) / Stade Félix Bollaert

Compte-rendu

En arrivant au point de rendez vous, on peut remarquer pas mal de nouvelles têtes pour ce déplacement, et c’est grâce à eux que qu’ont pu être réservés deux bus pour ce déplacement. C’est une première au niveau français pour l’asso, et on avait donc le choix entre un bus calme, « bus VIP » (qui n’était apparemment pas un bus de bois-peu d’après ce qu’on a pu voir), et un bus plus agité, le « bus populaire », on a le président qui gère le premier tandis que Nico s’occupe du deuxième.

Direction pour ma part vers le bus ambiance, je remarque qu’on y retrouve l’intégralité de la section Mickey Mouse avec quelques nouveaux adhérents à celle-ci, cette section en pleine expansion depuis quelques déplacements et c’est bon pour les buissons.

L’ambiance est bonne avec pas mal de chants lancés dès le départ du car. Ca entame les hostilités direct avec pas mal de boissons, l’organisation prévue sur le forum a bien marché pour la diversité des différents liquides, avec un succès habituel de la « green stuff ». On tente un full-mooning au péage, plutôt réussi j’ai l’impression (mise à part les filles qui se sont toutes dégonflées) mais faudra regarder les photos. On a une série de pogos où les mickey mouse prennent cher, avec notamment Alex qui rebondi quand il essaye de sauter dans le tas, Fernando s’occupera lui des pronos par la suite.

A mi-chemin on s’arrête sur une aire d’autoroute pour partager un gouter avec les très sympathiques Ch’tis Gavroches, au menu toutes sortes de boissons (bière, cidre…) et de gâteaux, merci au bureau pour ça. ça nous permet de rencontrer des supporters adverses sympas, on cause un peu pendant que certains font un foot, mais on a l’impression que les lensois sont quand même dépités d’avance pour le match du soir. L’arrêt est également l’occasion de buissonner, certains ont pris malgré les structures de buissonnages qui n’étaient pas forcément adéquates.

Après être repartis, Nico nous gratifie alors d’une de ses spécialités : les interviews, on en a droit à quelques unes, dont celle de « madame Agnès » (ou presque). On a ensuite Cyrille qui a comme beaucoup enquillé les boissons, mais il a eu un peu de mal sur ce coup là et on s’arrête pour qu’il prenne l’air et après quelques galettes on est reparti. On avait l’impression qu’il allait passer la soirée avec les secours mais au final quand on est arrivé au stade il pétait la forme. Nico a lui aussi enchainé les boissons, et nous a également gratifié d’une galette juste avant d’arriver au stade.

On a eu le grand parcage et il affiche complet (pour une fois) vu l’enjeu, dommage qu’avant même le coup d’envoi on s’aperçoit tous que Lyon mène déjà à Auxerre et récidive même 10 minutes plus tard. Ca n’empêche pas une bonne ambiance malgré une grosse pluie (elle démarre au début du match et se termine à la fin, logique). On a pu assister à une domination bordelaise avec des buts et Cavenaghi (comme dab) et Bellion (à l’ancienne) et même aux débuts de Saivet en Ligue 1. Mécontentement logique des supporters lensois à la fin du match, notamment de ceux de la tribune Marek qui tentent d’envahir le terrain mais c’était sans compter sur nos amis les CRS (d’ailleurs, « qui ne saute pas est CRS »).

Le retour sur la capitale est bien plus calme que l’aller mais on a pu voir Fernando, Alex et Girondin92 ultra motivés pour chanter d’un coup. Ludo a remporté la cagnotte des pronos d’environ 130 euros dans l’autre bus et peut tranquillement préparer ses vacances, bravo à lui. Nico se charge d’organiser le raccompagnement de tout le monde chez soi, et après quelques difficultés tout le monde a trouvé un moyen de rentrer (encore merci Loïc ).

Ce dernier déplacement de la saison était bien sympa malgré qu’on n’ait pas gagné le titre (ce n’est que partie remise pour l’année prochaine) avec la centaine de présents. Bravo au bureau de l’organisation, en espérant qu’ils puissent réorganiser de tels déplacements la prochaine saison, notamment avec les gros matchs de la Champions League.

Merci HARDTACK


Lens – Bordeaux (02/12/2006)

RC Lens – Bordeaux (02/12/06)

N°44 : RC Lens 3 – 0 Bordeaux (02/12/06) / Stade Félix Bollaert

Compte-rendu

Après une belle série de victoire (probantes) face à Galatasaray, au PSG et face à St-Etienne, les MB IDF attendaient ce match à Lens avec confiance.

Comme d’habitude, le rendez-vous était donné aux portes de Paris à 15h.

Malgré quelques absents parmi les (pré)réservations, et (surtout) l’absence de ma section Courbevoie (‘comme quoi, c’est pas la peine de se la pêter’ diront certains ! lol), près de 40 personnes (dont plusieurs nouveaux et une nouvelle – elles sont assez rares pour le noter !) sont présentes et motivées pour ce déplacement.
Une fois de plus, pour notre plus grand plaisir, José, notre chauffeur officiel, est de la partie pour nous conduire dans le Nord (son bus connait la route par coeur maintenant !).
Arrive l’heure du départ, on vérifie que personne ne court derrière le bus, et hop, direction l’autoroute !
Le bus s’est organisé comme à chaque fois : très calme devant, un peu moins au milieu et les gars qui picole et qui pete derrière !
On récupère l’ami Almajo au péage (joli mooning d’ailleurs) et on en profite pour la première pause pipi.
Puis nouvelle pause dans notre aire d’autoroute favorite !
A peine etait-on arrivé qu’on pouvait sentir les buissons frémir de peur ! Au passage, les buissons avaient bien meilleures mines qu’après notre dernier passage… Il n’en fallait pas plus pour décider de buissonner tous les nouveaux ! (Vois les tof ci dessus).
Chacun y a eu droit, de très beaux buissonnages malgré l’absence de l’ami Protus (dont l’expertise en buissonnage n’est plus a prouver)… A noter que la plupart n’ont pas vu de sang et ne semble pas obtenir la validation du Prez…
Comme à chaque dép, c’est le moment de la présentation des nouveaux, et interview du Prez (déjà bien ‘entamé’ :-D) !
On découvre donc Cristolien, Nathalie, Andrew
Pendant ce temps, Gibal fait son tour du bus pour récupérer l’argent du dép et prend les paris de chacun sur le résultat du match. Et là, certains se lachent, mais on y reviendra…
Le reste du trajet se deroule sans encombre… ou presque : au fond du bus, un des gars se sent mal et y va de son vomi…

Arrivée à Lens, le parking visiteur est désert, ou presque car deux supporters lensois sont là pour nous accueillir : Diarra (frère d’Almajo pour ceux qui ne seraient toujours pas au courant – et xxx6262 (merci de compléter le nom du gars) responsable d’un site lensois.
Tradition oblige, on pisse sur le mur de Bollaert…
Distribution des places, et bientot entrée dans le stade…
J’ai eu l’impression que, un peu comme chez les anglais, le stade ne s’est vraiment rempli que quelques minutes avant le début du match.
Concernant le match, bon, je vais donner un avis rapide :
des bordelais apathiques qui n’ont montré que peu d’envie (voire pas du tout) face à des Lensois très physiques, et une défaite (peut-etre pas si sévère que ça) 3-0 (buts de Hilton, Cousin et Jemaa). Les entrées de Darch, Dalmat et Obertan n’ont pu inverser la tendance…
Le parcage a tenté de faire le plus de bruit possible jusqu’au coup de sifflet final, et de ne pas se désunir malgré l’ampleur du score (et ce ne fut pas facile de cacher sa déception !).
Les joueurs (enfin toujours les memes) viennent nous saluer, Darcheville offre son maillot…
Quelques minutes seulement après la fin du match, on nous autorise à regagner le bus…
Le retour se fait un peu plus dans le calme qu’à l’aller… Même si de très réguliers ‘Van Gogh Salo**’ viennent troubler la quiétude du bus, suite à la (honteuse) victoire de ce dernier du concours de pronostics et des 84€ (82€ de plus value) associés.
On aurait pu entendre des ‘Pam Salo**’ si alonso, darch ou obertan, avait mis ce petit but… Mais aussi des ‘Girondingue Salo**’ si Jemaa n’avait pas fait si mal seulement un quart d’heure après sa rentrée…
Le retour est l’occasion de découvrir Stéphane et de redécouvrir TaraO.
Et surtout, lors d’une nouvelle pause sur une aire d’autoroute, Van Gogh a eu droit a son gage : un buissonage tout nu !
Encore une fois, il faut noter que l’organisation est réussie, tout le monde trouvera un moyen de rentrer chez lui sans encombre (Van Gogh, ton scooter etait toujours là ?).
Une fois de plus, le proverbe favori du préz (dans le déplacement, le plus chiant c’est le match) s’est vérifié, mais on reviendra !
J’envie ceux qui ont la chance de se retrouver des mardi matin pour le déplacement à Eindhoven, je vous retrouverai pour Nantes.

Merci LUDO92250


Lens – Bordeaux (11/09/2005)

Lens – Bordeaux (11/09/05)

N°27 : Lens 1 – 1 Bordeaux (11/09/05) / Stade Félix Bollaert

Compte-rendu

Pas de compte-rendu


Lens – Bordeaux (19/03/2005)

Lens – Bordeaux (19/03/05)

N°22 : Lens 2 – 0 Bordeaux (19/03/05) / Stade Félix Bollaert

Compte-rendu

Samedi 19 mars 2005. En me levant je me dis que la journée va être longue. C’est mon premier déplacement, après un footing décrassant les quelques Leffes bues la veille et une douche bienfaitrice décrassant cette fois mon magnifique corps de rêve, j’enfile mon slip fétiche, celui-là même que j’avais mis quand j’étais allé voir Bordeaux – Lorient au Stade de France. (il est dédicacé par Karen Chéryl pour la petite histoire).

Je sors le scoot et me dirige vers Rueil Malmaison. Arrivé devant la gare RER, Renaud me rejoint et nous finissons par nous mêler à un petit groupe de supporters bordelais que nous ne connaissons pas, qui attendent comme nous. Vu l’écharpe bleue et blanche qu’ils arborent nous les embrassons affectueusement. Ils nous expliquent qu’ils sont nouveaux et qu’ils viennent avec nous. Nous les embrassons de nouveau avec plus de ferveur cette fois.

Après avoir attaché mon scoot à un panneau de signalisation, je prie pour le retrouver le soir sinon va falloir rentrer à pied en portant Salie sur mon dos étant donné que je suis chargé de la ramener après. Je l’attache tellement bien que même une armée de la DDE dotée de marteaux piqueurs ne pourrait même pas le déloger.

Finalement le prez arrive et nous indique l’endroit où nous devons attendre le bus. Petite précision, il arrive dans une Fuego rouge assez jolie. Plus tard on m’a expliqué que c’était une Porsche, c’est à s’y méprendre !! La Fuego est remplie de bouffe et de boissons en tout genre.

On décharge tout ça et l’énorme poche des sandwiches laisse présager qu’ils ont passé pas mal de temps à les beurrer ce qui n’est pas sans nous rappeler une certaine scène des tontons flingueurs et la célèbre réplique : ‘mais dis donc on est tout de mêmes pas venus pour beurrer des sandwiches ??’ Vu la quantité de boissons pétillantes nous allons pouvoir nous beurrer nous-mêmes finalement… Merci à eux pour les préparatifs en passant.

Nous sommes rejoints petit à petit par la fine fleur de l’assoce que je ne nommerai pas car je vais en oublier et après je vais faire des jaloux, parmi eux à noter toutefois la présence d’une certaine Barbie, belle poupée en plastique qui parle et qui bouge (elle a parlé et bougé toute la journée sans faiblir, merci Duracell). Salie a encore du beurre sur son pantalon et Pam s’empresse de nettoyer tout ça à l’aide d’une bouteille d’eau. Quand on peut rendre service !

Finalement, le bus arrive, rempli de types tout de sang et or vêtus. Présentations, embrassades, le président des Chtis Gavroches nous accueille chaleureusement et nous prenons place dans le bus, que dis-je, THE bus, qui ressemble à lui tout seul à une des tribunes de Bollaert. Nous y mettons quelques écharpes de Bordeaux histoire de colorer encore plus ce qui sera notre maison pendant 2h30 environ.

Arrivée après quelques rasades de boissons pétillantes et interdiction par le Prez de toucher aux sandwiches (à noter quand même une petite chanson dans une station-service qui a fini par lâcher les chiens nous prenant pour des fous) au stade Bollaert. Nous laissons nos lensois (pas facile à dire ça, nous laissons nos lensois, c’est comme ta touffe m’étouffe) et nous dirigeons vers l’entrée visiteurs. Prisage des places par Gibaldipontin et entrage. Délicieux moment que celui des palpations de sécurité à l’entrée, de beaux gendarmes mobiles rien que pour nous j’ai failli en ramener un à la maison.

Une fois dans la tribune je prends des photos. Le stade Bollaert se remplit et se colore, j’en profite pour prendre quelques photos des pom-pom girls qui passent devant nous et enregistre certains commentaires, notamment : arghhhhhhhhh ! J’espère qu’en hiver elles sont un peu plus habillées en tout cas. Remarquez, des pom-pom girls en manteaux et boots c’est pas terrible non plus. Après avoir mitraillé les pom-pom et zoomé sur leurs magnifiques heu… pompoms, le match finit par commencer.

Que dire du match ? Pas grand chose si ce n’est que les bordelais jouent mal, très mal, et que les lensoins se baladent, inscrivant le premier but après quelques minutes de jeu. La suite n’est pas racontable. Nos bordelais n’arrivent pas à aligner 3 passes consécutives et on dirait que les lensois s’entrainent. Bref, une horreur. Bordeaux encaisse un 2ème but en début de deuxième mi-temps et c’est les yeux écarquillés que nous regardons évoluer notre équipe qui semble partout, sauf sur la pelouse. Pas grave, on chante quand même et Mavuba vient offrir son maillot aux supporters à la fin du match.

Il nous faut plus qu’une défaite pour nous enlever le sourire, et après avoir attendu une quarantaine de minutes pour qu’on vienne nous sortir du parcage, nous voilà coincés à la sortie du parking par des stewarts qui semblent attendre le feu-vert d’on ne sait qui. Encore 20 minutes d’attente et nous sortons, accueillis par nos lensois qui nous font une haie d’honneur jusqu’au bus. C’est trop gentil, fallait pas !

A noter pendant le trajet du retour une halte buissonnière dans une aire de repos où nous avons pu goùter aux joies du bizutage made in MB, à savoir un petit tour dans un bosquet qui doit être mort à l’heure où j’écris tellement il a été saccagé par quelques corps inertes assujettis à l’apesanteur. En effet, l’action de jeter tout corps vers le haut entraîne automatiquement sa redescente vers le bas (difficile de redescendre ailleurs me direz-vous).

Nous profitons également du retour pour engloutir les sandwiches et apprécier les tournées qu’offre généreusement Daniel, le prez des Chtis Gavroches, ainsi que de leurs cakes aux différents parfums. A propos de cake, Nico n’a pas montré son cul ce qui est tout de même étonnant. Peut-être sa timidité l’a-t-elle emporté sur sa fougue habituelle ou était-il trop fatigué pour descendre son jogging ? (maculé de buisson car il y a gouté aussi).

Arrivée à Rueil, re-embrassades, je récupère Salie et me dirige vers mon scoot qui est toujours là, ouf ! Petit briefing, tiens toi bien miss, ça va décoiffer. 40 minutes plus tard nous voilà devant le château de Salie (hé oui), le majordome m’empêche de rentrer et je rentre chez moi avec plein la tête les images d’un stade sang et or chantant Bachelet ou leur célèbre marseillaise. Ya pas à dire, pour un premier déplacement, Bollaert, c’est la classe !

Merci aux organisateurs de ce déplacement, franchement des journées comme ça, je sais pas vous, mais moi j’en redemande !

Merci WAOOOO


Lens – Bordeaux (20/09/2003)

Lens – Bordeaux (20/09/03)

N°2 : Lens 1 – 0 Bordeaux (20/09/03) / Stade Félix Bollaert

Compte-rendu

Bon bé ce soir c Lens – Bordeùs

on est au taquet, les MB d’IDF partent en car dès 15h30 direction le pays du ch’ti … on part avec 47 Lensois en furie … heureusement, nous amenons des femmes en échange de nos vies

Donc première étape RDV 14h30 pour cours de choral (s’il pleut ce soir sur Paris faut pas chercher plus loin )

la liste des suicidaires:

Nico. C (dit la Corpulence)
Nico. M (dit le BenBek’)
TaraO (dit le Q)
Laure (dit Lore – original non ?)
L’nono (dit Nono parce que plus court ça donnerait No ou Non et c pas top)
Christelle H (dit Kitoo)
Peusnoo (dit Hoooligan Polonais)
Vincent V. (dit t’as pas 18 ans tu r’gardes pas les pompomgirls)
Pam (dit chui un fossile mais ch’fait jeune)
Bruno (Basto)°(dit BB)

Résultat me voila parqué dans la caisse avec les parents, le temps de se perdre 2-3 fois dans Rueil Malmaison et hop me v’la devant la gare…

personne

14h30

un RER arrive et v’la le BenBek et le Polak, on se fait des bisous des accolades issont pas la ouquisont ??? … Peusnoo se décide à sortir les armes:
‘ouais c ma chérie qui me l’a offerte pour nos 15 jours le jour de la St Valentin …’

Résultat le chtit vincent qui passe tout de blanc vétu (tel un ange mineur) ne nous reconnait pas (et préfère filez doux devant tant de PSG de Peus’)

Bon on se décide après qqes temps de bouger vers la ou le petit vincent s’est enfui (le pleutre !)… Peus’ qui n’en est pas à sa première connerie manque de se faire écraser par deux cars succesifs et on tombe nez à nez (ça fait peur promis) avec ‘La Corpulence’ et en fait on se rend compte qu’on été pas à la bonne sortie (ouais c bon, ça peut arriver à tout le monde)

bon ya des gars qu’on connait pas … oula ils sont en jaunes et rouges … oula ils sont plus que nous déja … c mal barré pour pouvoir chanter ….

allza hop pour la peine tournée de bises et de poignées de main…

nivo Bordelures en vadrouille nous sommes presk’au complet (il manque que le Pam des bois) et donc on discute (‘ouah TaraO t’as plus de cheveux’ … ‘je c je c coquine’) on fait les anes (très légèrement) on se fait racketter par Nico93 (c ou qu’on tire des (soux)² ???) je fais l’ane (en fait le on de la phrase d’avant cété déja moi) et là c le drame ….

‘euh pipi !!! ‘ dit le Peusnoo

ya pas de toillettes donc le monsieur qui n’est pas à son premier coup dans la nature avise les buissons juste à coté et se décide pour un superbe arbustre
‘raaaaaaa ça va mieux !!!’ (photo à suivre)

15h15 bon on a pas le temps de réviser …
15h30 pas de bus
15h40 pas de bus – mot d’exQse du 2nd préz de l’assoce des Chtits Gavroches (les torsionnaires) ‘euh dsl c la première fois que le bus et à la bourre’

bon 15h45 il arrive le bô et superbe car !!! (avec tous les ‘grabataires’ dedans)

tous les lensois montent dans le car et nous reserve une place stratégique entre les djeuns cons et les vieux cons (dixit l’autre part à chaque fois)
bon ça yé on peut monter dans le bus hop hop on envoie le Peusn’ en éclaireur (gogogoogogo) galant je laisse passer les dames puis j’essaie de monter …
tiens ya nico qui bloque
tiens je rebondis
bah je v attendre aors chui pas (trop)°chiant ‘épis surtout je fais pas trop le poids)

bon ça yé les lensois chantent déja, peus’ et moi prennont subtillement place à devant une jeune fille et son chtit frère (16 et11,5 ans … )

devant nous les Mioches (BB et Vincent qui veulent changer de place on c pas trop pourkoi … allez hop une fessée et couchés les nains … – on a pas changé parce que derrière les enfants yavé deux soeurs et peus’ voulait pouvoir gérer la situation en cas qu’elles soient en crise et que le bouche à bouche – et plus si affinité – s’imposait)… snif c bô de se sacrifier comme ça !!!

(cliquez pas sur la photo surtout (!)(!) )

bon ça yé on part, les lensois sont 47 comme prévus ya les vieux devant (qui carburent au ‘sky) et les jeunes derrières (qui carburent au jus d’orange et au lait fraise) les jeuns chantent et puis le prèz’ demande la parole et c partit pour les discours (d’usage )°….

‘voila voila les MB IDD’
‘voila voila un auxerrois, un nantais, un portugais, un arbitre, un parisein …’
‘bla bla vous etes forts bla bla vous etes alleé soutenir les lensois à 5 donc je vous paye votre zlip’
‘blabla calendrier’
‘bla bla je suis fier de vous’

puis le 2nd préz (c’ui des jeunes prend la parole)
‘bla bla déplacement loin blabla quête blabla fier blabla amour blabla anal blabla Fraternité blablablabla allez lens’

(j’abrège g pas tout écouté )

sur ce le voyage se passe, les Lensois chantent (‘ouaichti ouachti passe moi moi ton ouaichti c pas grand chose’ ou autre Marseillaise revue)

apprentissage rapide des chants beuglage de Nico93 ‘Bruuuuuuuuuuno Basto’ autres chants lalalaallalala la bière lalalallalal le chant lalalallala la bière (BB t’a pas l’âge !!!! )

allez hop hop arrivée Station service et hop hop photo dans station service et tout bonheur joie fraternité

Bon bé hop hop on arrive à Lens …

il é 19h20 Nico flippe sa race (yo) que l’on est pas les places heureusement pas de souci
parquage comme à Nantes: hyper grand pleins de places pour les caisses des Bordelais, plein de place pour faire une chtite commission sur les murs
on a les places nico est détentu du slip (ça pue tout à coup la non ?)

(fouille des fesses de Nico au passage …)

et hop on y go et la c le chemin de randonnée avec pentes à 20% et tout pour aller dans nos tribunes (cf plan ci dessous)

et hop on débarque on est dans les premiers (Ultras et Devils pas encore là)
on attend qu’ils arrivent pour pouvoir bacher à notre tour, pam mitraille les Bordelais à l’échauffement (et autre à la grande joie de Vincent)

Morticia arrive (elle est viendue en tuture avec un pote Yvon le Terrible roi des Vikings je crois)

bon les U et D arrivent et prennent les premières places pour bacher … snourf ya plus rien et la le jeunot Vincent et No’ (je vous disais que cété pas très bô) on l’idée du siècle: ‘on va bacher la ou ya les CRS et ça sera très bien !!!!’ et hop ils sont partis en missions et hop c bon (après une ou deux gatteries aux CRS dont Non à le secret !!)

notre bache est vite rejointe par celle des Charentois Maritimiens

et on commence à chanter
et on prépare le tifo (bache géante avec un vieux logo je crois dessus)
et on beugle et voila les joueurs entrent sur le terrain (superbre tifo des lensures)

et c partit pour le match

Oh Mama Mama Mama
Oh Mama Mama Mama
Sait-tu Pourquoi Mon Cœur Est Bleu Et Blanc
J’ai Vu Jouer Les Girondins
J’ai Vu Jouer Les Girondins
Hé Maman Je Suis Tombé Amoureux

Marine Et Blanc Allez Allez Allez
Marine Et Blanc Allez Allez Allez
Marine Et Blanc Allez Allez Allez
Marine Et Blanc Allez Allez Allez
Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh
Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh
Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh

Allez Allez Allez Bordelais
Pour Vous Tous Ensemble On Va Chanter
Et Nous Chanterons Sans Fin
Pour La Gloire Des Girondins
écoutez Ce Chant Qui Vient Du Cœur
Nous Sommes Amoureux De Nos Couleurs
Le Maillot Marine Et Blanc
Nous L’avons Tous Dans Le Sang

Du Virage Sud On Entendait
Les Ultras Bordelais Qui Chantaient
Qui Chantaient Marine Et Blanc Allez
Marine Et Blanc Allez Allez Allez Allez
Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh
Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh
Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh

Ultras Devils Tous Ensemble
Unis Par La Même Passion
Celle Du Maillot Marine Et Blanc
Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh
Et Quand Bordeaux Marquera
Le Stade Explosera De Joie
Le Virage Deviendra Maracana
Et Tous Le Stade Reprendra
Marine Et Blanc Allez
Marine Et Blanc Allez
Marine Et Blanc Allez
Marine Et Blanc Allez
Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh
Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh
Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh
Oh Oh Oh Oh Oh Oh Oh

et donc nous chantames, notre k’po nous ouspilla, les torches (3 pas plus brulèrent)… notre compo fut simple:

BenBek en agent libre un peu feu follet partout en même temps
en pointe en 1ère MT BB la folle
en soutien Vinc’, le Q-votre-serviteur et le Pam
derrière nous la ligne de finesses (Laure, Kitoo sur les Ailes, Nico au centre en quaterback et Nono en stoppeur)
en soutien tactique Yvon le viking et Morticia en poistion de pillonnage de masse
et enfin (et non pas le moins important) peusnoo circulant entre les tous les lignes

le dispositif fut changer (les femmes s’étant extasié devant mon corps musclé en première MT)

de même BB ne trouvait qu’il avait pas assez de ballons tout seul dans l’axe et donc a décroché un peu en seconde MT…

pour le match à proprement parlé je ne dirais rien de spécial chui un peu deg’ on a bien joué mais ça a pas suffit, on a chanté 90 min + 4 (pam c broken the voice)

bon voila

match plié
les joueurs viennent faire coucou (sur l’initiative de mister Celades) Planus restera le plus longtemps et se permettra de venir nous voir de ‘près’ (10m quoi)

bon bé ya plus qu’à attendre la sortie de la tribune

j’en profit pour vous dire que je trouve le stade de Lens moche (dsl amis lensois) mais bon mine de rien on été un peu mis dans le coin bien cachés et cété pas tip top) en plus il est carré le stade (hein kitoo)

pour finir, on a pu enfin sortir de l’enclos … et la nous nous étions préparés au pire (3h de bus à faire encore avec les Lensois) …

nous fumes donc accueillis par une haie d’honneur….

(il aprait que c de bonne guerre et que l’on a aurait fait pareil)

le retour fut épique …
en fait, je viens d’une école de bargeots avec grosses Traditions (les Arts et Métiers) et donc je fus sur le Q en voyant que l’un des lensois était de mon école…

donc le retour fut fêté de chants, de champagne, de gateaux (merci les madames lensoises) d’interventions au micro (g même poussé le vice jusqu’à chanter au micro avec un lensois nommé le Squale ‘salade de fruitttttttt’)

J’irai plongerai tout nu dans l’océan
Pour te ramener des poissons d’argent
Avec des coquillages lumineux
Oui mais en revanche tu sais ce que je veux

puis nous avons chanté et bu et chanté et bu et cété trop cool et vous imaginez pas ce que ca fait de rencontrer un gars de son école qui connait tous ses chants et qui chante et tout

(ah oui pour le détail la gars en question Gilles – Gaston 43 – est rentré aux Arts en 77 donc 22 ans avant moi et malgré tout on a chanté et nos grands yeux bêtes tout plein d’humidité se sont remplis) ….

bref que du bonheur … (je pense que c indescriptible – en plus j’étais au feu de l’action donc je ne peux pas assez bien raconter)
(si un pam veut se mouiller ….)

et donc au final arrivée sur Rueil à 2h30 du mat, et hop dans la voiture pour rentrer … on prend la direction de paris

oki
bon on suit la déviation on sort de Rueil
bon on fait demi tour ou c moi ???

pas grave on suit versailles alors puisqu’y pas marqué paris … tiens Rueil …
tiens un panneau Paris on sort de Rueil
oki on prend à droite
ha il faut tourner à gauche (mais on fait encore demi tour !!!!)
tiens Rueil

tiens un panneau paris
on le suit
on sort de Rueil
et la enfin on est sur la bone route

(ça vous fait pê rire mais mine de rien sur le moment cété un peu le bordel)

bref
3h dodo

(je c g loopé plein de trucs ou les gavroches vieux et jeunes se fightaient par chants interposé – popopopopopopopolooooo – ou le 2nd prez parlait de lui en premier puis Peusnoo et comme quoi peus’ serait monté comme un polak … -pas tout compris là et puis que les soeurs lensoise étaient bien mignonnes et puis Vinc’ aussi c cassé la voix et puis on a fait un pogo dans la tribune et puis Morticia et puis on a vu des Ultras qu’étaient pas d’accord avec notre amitié avec les Lensures)

en tout cas

du bonheur
du bonheur
et encore du bonheur

ne loupez pas le prochain voyage au pays du MUC 72 le 04 octobre …

ça sera bon !!!!

Merci TARAO